English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Politique Israël

Israël retarde la mise en œuvre du nouveau Green Pass de plus d’une semaine

Israël retarde la mise en œuvre du nouveau Green Pass de plus d’une semaine - © Juif.org

Le cabinet du coronavirus a de nouveau retardé mercredi la mise en œuvre du nouveau mandant Green Pass (Laissez-passer Vert) en raison de difficultés techniques pour l’obtenir.

Le nouveau Green Pass devait entrer en vigueur le 3 octobre mais a été reporté en raison d’une surcharge sur le site internet du gouvernement qui délivre le certificat. L’ancien pass restera valable jusqu’au 17 octobre.

Le nouveau pass est disponible pour :

- Ceux qui ont reçu trois doses du vaccin Pfizer une semaine après le troisième vaccin. Le pass restera valable six mois.

- Ceux qui ont reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer après le 3 octobre une semaine après le vaccin, tandis que ceux qui reçoivent la deuxième dose du vaccin Moderna le recevront deux semaines après le vaccin. Le pass restera valable six mois.

- Ceux qui se sont remis du COVID-19 ou ceux qui ont été vaccinés après s’être remis de la maladie il y a moins de six mois.

Le cabinet coronavirus a également voté pour assouplir à partir de lundi les restrictions du Green Pass, y compris la suppression du mandant pour les restaurants en plein air et autres attractions en plein air telles que les piscines, la conduite en jeep, le kayak et plus encore.

En outre, à partir de la semaine prochaine, les étudiants des villes où le taux d’infection au COVID est considéré comme le plus bas, pourront obtenir une exemption d’isolement en cas d’exposition à un patient vérifié, a déclaré un haut responsable de la santé.

Auparavant, le premier ministre Naftali Bennett avait demandé aux responsables de la santé de présenter un plan qui mettrait fin à un programme pilote en place depuis fin septembre, dans lequel un élève trouvé positif au COVID devait s’isoler, tandis que le reste de sa classe devra se soumettre à des tests PCR.

« Nous sommes dans une situation où le taux d’infection diminue et le nombre de patients gravement malades aussi », a expliqué mercredi un responsable du ministère de la santé.

« Dans les localités où la contagion est faible, nous examinons s’il existe une possibilité de permettre un isolement moins strict et de permettre aux gens d’aller travailler, ainsi que de continuer avec la Classe Verte. »

« Je ne laissera aucune salle de classe sans surveillance et sans aucun test… Si un enfant malade est trouvé, et seulement si les parents sont d’accord, les enfants resteront en classe et subiront des tests COVID quotidiens, tout comme pendant le pilote », a-t-il ajouté.

Le responsable a déclaré qu’il n’avait aucune objection à la demande du premier ministre.

« Idéalement, si nous le pouvions, nous attendrions les résultats de notre programme pilote – mais je ne pense pas que nous puissions être des professionnels idéaux dans tout ce que nous faisons », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministère de la santé a rapporté mercredi que le nombre de cas graves de COVID-19 en Israël est tombé en dessous de 472, avec 193 patients connectés à des ventilateurs.

Le ministère a ajouté que 1 605 israéliens ont été testés positifs pour le coronavirus sur quelque 58 000 tests effectués depuis minuit, marquant une nouvelle baisse du taux de contagion en Israël, qui s’élève désormais à 2,5%.

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 21 minutes