English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Politique Israël

La coalition et ses 59 sièges n’ont pas dit leur dernier mot

La coalition et ses 59 sièges n’ont pas dit leur dernier mot - © Times of Israel

La coalition devra agir rapidement pour se stabiliser et survivre au départ surprise de la députée Meretz Ghaida Rinawie Zoabi jeudi, qui a fait chuter le soutien au gouvernement du Premier ministre Naftali Bennett à une minorité de seulement 59 députés.

Si le départ de la députée de gauche limite davantage la capacité de la coalition à légiférer et contribue à créer un climat d’incertitude, il ne sonne pas immédiatement le glas du 36e gouvernement israélien.

Trois gouvernements ont survécu, par le passé, avec une minorité de 59 sièges sur les 120 que compte la Chambre, pendant un temps. Ils ont rapidement renforcé leur position grâce à un soutien extérieur ou avec l’arrivée de nouveaux membres supplémentaires à la coalition. Cela s’explique par le fait que les gouvernements israéliens ne s’effondrent pas du simple fait de la perte de leur majorité. Ils doivent être renversés de l’une des trois manières suivantes : un projet de loi visant à dissoudre la Knesset et à forcer la tenue d’élections ; une mesure de défiance constructive approuvée par 61 députés, en vertu de laquelle un gouvernement alternatif est approuvé sans recourir à des élections ; ou l’incapacité à adopter un budget d’État dans les délais requis.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 27 minutes