English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Sciences & Technologies Israéliennes

Bientôt un "dôme cybernétique" pour Israël ?

Bientôt un "dôme cybernétique" pour Israël ? - © Juif.org

Danny Gold, qui a initié et dirigé le projet Dôme de Fer au cours de son mandant à la tête de la division de recherche et développement de Tsahal, est en train de promouvoir un nouveau projet pour la mise en place d'un système national de défense contre les cyber attaques, a appris Calcalist.

Gold, qui est aujourd'hui président du 'comité national de cybernétique' au Conseil National pour la Recherche et le Développement, travaille sur le projet en collaboration avec le Bureau National de Cybernétique.

Le projet devrait être mis en œuvre au cours des trois prochaines années, à un coût de centaines de millions de shekels, une facture payée par le ministère de la défense. Gold présentera le nouveau projet la semaine prochaine lors de la 4e Conférence Internationale sur la Sécurité Cybernétique à l'Université de Tel Aviv.

Le Dôme de Fer Cybernétique sera en mesure de repousser les attaques sur toutes les composantes du réseau du cyberspace israélien, l'ordinateur d'un citoyen ordinaire, une banque israélienne ou une entité sécuritaire. Le système servira à identifier les menaces potentielles sur des serveurs à l'étranger et les empêchera d'atteindre le réseau de communication d'Israël.

"Le Dôme de Fer traite seulement un certain nombre d'aspects de la défense," a dit Gold à Calcalist. "Il traite une fusée après qu'elle soit tirée. Le système lui-même ne lance pas une attaque sur la cible à partir de laquelle les roquettes sont tirées, mais la met en évidence pour d'autres unités de l'armée. L'objectif du réseau de cyberdéfense est de localiser la menace à l'avance et de l'empêcher de se matérialiser, et, finalement, il sera en mesure d'attaquer les pirates qui ont tenté de violer le réseau."

Le système de défense fonctionnera sur quatre niveaux principaux : l'identification des menaces, la protection contre elles, faire face aux menaces au sein du réseau, et enfin, une contre-attaque contre les pirates. Chaque niveau sera composé d'un mélange d'entreprises civiles et sécuritaires.

Les entreprises qui servent les banques et les compagnies d'assurance seront en mesure de fournir des informations sur les attaques sur les banques et les fraudes à la carte de crédit, par exemple. Quand il s'agit de contre-attaques, les systèmes de défense, et principalement le commandement cybernétique de Tsahal, sera en mesure de fournir une réponse au niveau national.

Selon Gold, le projet devrait également encourager les grandes entreprises de l'internet et technologiques telles que Google, Microsoft, IBM, Elbit ou les Industries Aérospatiales d'Israël à coopérer avec les start-ups de cyber sécurité israéliennes, qui ont au cours des dernières années recueilli des centaines de millions de dollars pour le développement de composants pour les systèmes de cyber sécurité.

"Il y a quelques 200 start-up dans le domaine cybernétique en Israël," a noté Gold, "mais il n'y a aucun corps qui les intègre. Une grande entreprise peut décider qu'elle travaille avec 10 petites start-ups, dont chacune développera un composant spécifique du système, et donc être en mesure de fournir un système plus vaste et plus intégré."

Cette approche n'est pas sans rappeler les premiers jours du système Dôme de Fer, lorsque de grandes entreprises telles que Rafael Advanced Defense Systems et Elta System ont demandées l'aide de petites start-ups pour le développement de certains composants.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 60 minutes