English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Sciences & Technologies Israéliennes

Moins de 10% de l’énergie d’Israël est « verte »

Moins de 10% de l’énergie d’Israël est « verte » - © Juif.org

Dans un pays aussi chaud et ensoleillé qu’Israël, on pourrait s’attendre à une utilisation généralisée de l’énergie solaire, mais ce n’est pas le cas. En 2014, la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables en Israël devait être de 5%. Cependant, seulement 0,5% de l’énergie du pays provenait de sources renouvelables. Bien que la situation ait légèrement changé depuis, elle est encore loin d’être satisfaisante. L’objectif pour 2030 est de générer au moins 17% de toute l’électricité produite à partir de sources renouvelables.

Un exemple plus optimiste d’investissement dans les énergies renouvelables provient de Californie, dont l’économie est l’une des plus importantes aux Etats-Unis et la cinquième du monde. La Californie produit 34% de son électricité à partir de sources renouvelables.

Le Jérusalem Post a rapporté que malgré des chiffres plutôt décevants, Israël avait enregistré quelques succès dans ses efforts pour produire de l’énergie verte. 75% de l’électricité consommée à Eilat et ses environs, une ville située a la pointe sud d’Israël, est actuellement produite à partir d’Energie solaire. Ceci a été réalisé à travers neuf champs solaires individuels à Eilat et dans l’Arava, et des centaines de toits solaires dans des institutions publiques et des maisons privées. En outre, un autre champ solaire est en cours de construction à l’aéroport Ramon et à Timna.

Selon la municipalité d’Eilat, l’objectif ultime est que l’approvisionnement en électricité de la ville provienne à 100% d’énergie solaire.

Cependant, une grande majorité de l’électricité en Israël est toujours produite à partir de combustibles fossiles, notamment le gaz naturel et le charbon. Selon le Dr Shahar Dolev, directeur de recherche du Forum israélien de l’énergie, la raison principale en est, sans surprise, axée sur l’argent.

« Les décideurs israéliens ont l’impression qu’en tant que petit pays il est préférable d’attendre et de laisser les autres pays invertir de l’argent et jeter les bases de ces technologies afin que les couts baissent suffisamment et que l’efficacité augmente davantage », a déclaré Dolev. « Ensuite, nous investirons notre argent. »

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 59 minutes