English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Sciences & Technologies Israéliennes

Le nouveau nom de Facebook « Meta » se traduit par « mort » en hébreu

Le nouveau nom de Facebook « Meta » se traduit par « mort » en hébreu - © Juif.org

Les israéliens et les locuteurs d’hébreu du monde entier se sont moqués du récent changement de nom de Facebook Inc en « Meta ».

Le nom en question, en hébreu, est la conjugaison de la forme féminine pour « mort » au présent et au passé, conduisant de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux qui parlent la langue à ridiculiser le changement de marque, conduisant à l’hashtag « #FacebookDead » (#FacebookMort).

L’unité de sauvetage d’urgence israélienne Zaka, dont le travail consiste à collecter des restes humains pour assurer des enterrements appropriés, a partagé son point de vue sur le changement de marque la semaine dernière en tweetant : « ne vous inquiétez pas, nous sommes là-dessus. #FacebookMort » en hébreu.

D’autres utilisateurs de Twitter ont partagé leur point de vue sur le changement de nom, une personne écrivant « qu’elle voulait ouvrir un compte Facebook, mais a dit que le site web était maintenant mort. »

Un autre utilisateur a déclaré que « quelqu’un n’a pas fait ses recherches sur l’image de marque et la traduction ».

La société de réseaux sociaux a annoncé le changement de nom lors d’une conférence de presse jeudi, où le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que le nouveau nom cherchait a commencer à construire le « métaverse », qui est décrit comme un environnement virtuel partagé qui espère être la prochaine grande plate-forme informatique.

Zuckerberg, qui a été élevé en tant que juif reformé, n’a pas réagi au ridicule en ligne.

Ce n’est pas la seule nouvelle controversée récente dans laquelle le conglomérat de réseaux sociaux s’est retrouvé, car des rapports récents ont confirmé que Facebook n’a pas réussi à contrôle le contenu abusif, les discours de haine, la rhétorique incendiaire et la désinformation sur sa plate-forme. L’entreprise aurait embauché des travailleurs qui possédaient les compétences et les connaissances linguistiques nécessaires pour détecter les messages repréhensibles des utilisateurs du monde entier.

Facebook avait également fait la une des journaux plus tôt ce mois-ci lorsque le site, ainsi qu’Instagram et WhatsApp, se sont crashés pendant environ six heures.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 25 minutes