English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Mariage gay : Benoît XVI cite le grand Rabbin Bernheim

Pour le Pape Benoît XVI, le Grand Rabbin Gilles Bernheim a bien posé le problème du mariage gay qui risque de réduire l'enfant au statut d'«objet».
7 commentaires
---Mr le Pape ? donnez votre version sur le mariage gay ??
on veux savoir, et vous répondez par une phrase du "Grand-Rabbin""
Bernheim ??
Envoyé par Chabbat - le Vendredi 21 Décembre 2012 à 14:53
le nouveau code de la famille: tu auras 2 pères ou 2 mères...s'ils t'ont voulu pour enfant. Seuls les riches pourront adopter, car c'est l'argent qui fait le bonheur ! A quoi reconnaît-on de bons parents ? au compte en banque !!! D'ailleurs, on interdira aux pauvres de devenir pères et mères, car n'ayant sû s'occuper d'eux-mêmes; ils ne sauront s'occuper de leurs enfants, et ils sont une charge pour les autres ! Puisque les homosexuels ne peuvent pas (encore), avoir d'enfants, et qu'ils veulent (pour certains, jouer au papa et à la maman); on incitera les parents biologiques à abandonner leurs enfants pour les donner en cadeau à ces couples homosexuels, chaque année, à noël ! Par contre, en dessous d'un certain seuil de ressources, un couple marié hétérosexuel, infertile, ne pourra pas adopter !!! je dis bravo aux gros nuls qui imposent le mariage et le droit à l'adoption pour les couples homosexuels !
Envoyé par Laurent_033 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 13:40
En fait, le mariage et la famille , avaient de tous temps, eu pour fonction de résoudre des problèmes collectifs d'une communauté. Eviter la recherche d'un ou une partenaire sexuel, solidariser les générations que les parents s'occupent des enfants, et que ces enfants s'occupent de leurs parents, une fois agés, fonder des lignées, faire exister le père, par la transmission du nom propre, assigner les femmes à la fonction de mère, pour compenser un risque de déficit démographique qui exposait le groupe à l'asservissement en perdant la guerre, ou à l'extinction, sur le plan culturel.... or, la menace est aujourd'hui; l'excédent démographique , et les progrès en matière d'hygiène, n'imposent plus de rejeter l'homosexualité; elle devient, au contraire, utile au groupe de ces 2 points de vue...et c'est bien plus le nombre d'êtres humains, sur la terre qui est une préoccupation que l'homosexualité (sur ce plan) ...mais il devrait y avoir un droit de l'enfant (le pbm est que seuls des adultes , peuvent le penser, et l'établir !, Aïe, les adultes qui en décident, appartiennent ou sont sympathisants de la communauté homosexuelle !)
Envoyé par Laurent_033 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 13:50
Depuis que la france ce fait ........ par les arabes elle est pour le mariage gay, vous croyez que ça lui a plu ???
Envoyé par Israel, Eden_001 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 20:22
Il y a une réflexion sur le sens profond de la théorie du " gender " , sous-jacente à toute la campagne pour le " mariage homosexuel " , si l'on peut risquer cet oxymore. C'est celle que développe Jean-Claude Milner dans " Les penchants criminels de l'Europe démocratique " ( paru chez Verdier en 2003 ). Je cite passim : " Pour la première fois de son parcours, la société ne rencontre plus rien sinon sa propre illimitation. ... Elle peut enfin formuler sa demande : il n'est rien que le moderne ne puisse transformer. Je dis bien rien, y compris ce qui était réputé le plus intangible. ... Le noyau de l'impossible à transformer s'érode chaque jour.
Sous le nom de sexualité, Freud en avait pourtant maintenu un. ... La sexualité freudienne ne nomme qu'une chose: la quadriplicité. La figure d'Oedipe en propose le résumé le plus compact ...
... Il arrive qu'au vingt et unième siècle, l'illimité s'en prend à la quadriplicité. La science du vivant, alliée à la technique, est capable désormais de modifier la répartition masculin / féminin, de disjoindre la naissance d'un enfant et la rencontre des sexes, de disjoindre enfant et parentalité " [ soit dit entre parenthèses, c'est pour cela que le mariage et l'adoption ne suffisent pas aux militants de l'illimité, et qu'il leur faut aussi la procréation médicalement assistée ].
Jean-Claude Milner continue ainsi : " Disjoindre la perpétuation de l'espèce humaine et le contact sexuel; l'affranchir de la contrainte de l'Autre sexe
Envoyé par Edmond_002 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 21:14
(suite)

pour en faire un pur passage du Même au Même ; ôter tout sens à la possibilité que l'enfant puisse nommer ses parents ; ... faire que les noms de père et de mère perdent tout sens autre que contractuel, sinon conventionnel ...
L'homme des droits de l'homme nouveaux et herméneutiques ... n'est ni homme ni femme, il n'a ni père ni mère ni enfant. "

( Jean-Claude Milner entend ainsi ce qu'il nomme la quadriplicité : " La quadriplicité masculin / féminin / parents / enfant " ).
Ce qui est sous-jacent, aussi, à l' " accomplissement " du " mariage pour tous " ( sic ) adorné de l'adoption et de la PMA pour les couples homosexuels, c'est, au fond, la promesse du serpent : " ... du jour où vous en mangerez ... vous serez comme D ... "
Envoyé par Edmond_002 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 21:39
(suite)

Ce qui est remarquable, dans le petit ( par le nombre de pages seulement ) livre de Jean-Claude Milner, c'est que ce qu'il annonce - et qui se vérifie chaque jour davantage -, il l'avait vu pointer il y a dix ans ...
Envoyé par Edmond_002 - le Samedi 22 Décembre 2012 à 23:51
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 9 minutes