English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

«J'espère que t'as pris un Yop et des chocos au cas où»: mon week-end de psychose à Bruxelles

«J'espère que t'as pris un Yop et des chocos au cas où»: mon week-end de psychose à Bruxelles - © Slate .fr
Samedi 21 novembre, 6 heures 50, Bruxelles. Je sors de mon sommeil en sursaut. Je jette un coup d'oeil à mon téléphone histoire de bien vérifier mon mauvais pressentiment: je commence à 7 heures, mon réveil n'a pas sonné, je suis complètement à la bourre. Le genre de réveil foireux à la Pascal Légitimus dans Les Trois Frères, juste avant qu'il se fasse lourder par son patron. «Une société, c'est comme une montgolfière.» Le week-end commence bien... Je me brosse les dents en vitesse, me passe de l'eau sur le visage, enfile les premières fringues propres que je trouve, chope un paquet de Prince à l'arrache et je cours vite. Enfin, le plus rapidement possible. Direction l'une des rédactions belges pour lesquelles je bosse, heureusement située à deux pas. Lorsque j'arrive la tête enfarinée à 7 heures (bon 7 heures 05...), je m'aperçois que mon collègue censé faire le «desk» avec moi n'est pas là. Paye ta bande de bras cassés. J'allume d'emblée mon ordi, vérifie mes mails et vois dans la foulée un message d'un de mes boss. L'objet: «Menace imminente à Bruxelles: le niveau d'alerte au maximum». Deuxième montée d'adrénaline: manchette, alerte, Facebook et tout le tralala. Un sacré branle-bas de combat car ce niveau 4 n'avait été activé que deux fois dans l'histoire du Plat pays: pour l'ensemble du territoire dans l'affaire de l'évadé Nizar Trabelsi en 2007 et pour les institutions juives après la t ... Lire la suite
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 36 minutes