English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Une famille juive récupère sa maison à Jérusalem après 69 ans d'occupation arabe

Une famille juive récupère sa maison à Jérusalem après 69 ans d'occupation arabe - © Juif.org

Il y a 69 ans, la famille Hubara, une famille juive vivant au cœur de Jérusalem, a été expulsée de sa maison dans le quartier de Shimon Hatzadik alors que l'armée jordanienne envahissait et occupait la ville pendant la guerre d'indépendance d'Israël.

Appelé "Sheikh Jarrah" par la population arabe de la ville, Shimon Hatzadik a été vidé de sa population juive, dont les maisons ont été saisies par les arabes locaux.

Lorsqu'Israël a récupéré le quartier en 1967, la famille Hubara a constaté que sa maison était occupée, comme tant d'autres propriétés juives à l'est de Jérusalem.

Pendant les 38 années suivantes, la maison de la famille Hubara est restée aux mains des arabes, la famille ne voulant pas supporter les longues batailles légales requises pour récupérer sa propriété.

En février 2005, une tragédie a touché la famille. La fille de 26 ans de Shimon et Dalia Hubara, Odelia, a été assassinée près du front de mer de Tel Aviv lors d'un attentat suicide mené par le groupe terroriste Djihad Islamique.

A la suite de la mort tragique de leur fille, les Hubara ont décidé de reprendre ce qui leur revenait de droit, en se tournant pour assistance auprès de l'Israel Land Fund.

Douze ans plus tard, suite à une ordonnance du tribunal contre les squatters arabes pour leur refus de payer un loyer et pour les dommages qu'ils avaient causés à la propriété, la police a enfin rendu la maison aux Hubara.

Pendant l'expulsion de mardi, les squatters arabes, aidés par des militants d'extrême gauche, ont protesté contre l'éviction et ont jeté des pierres contre la police.

Les juifs locaux ont déclaré ne pas êtres intimidés par les émeutes ou le harcèlement des résidents juifs de Shimon Hatzadik par les arabes ou des militants étrangers.

La maison, qui a été sévèrement endommagée par les squatters arabes au cours des années, fera l'objet d'importantes rénovations avant que les nouveaux propriétaires ne puissent s'y installer.

10 commentaires
Il serait bon Qu Israel se préoccupe des autres habitations ...........les recensé et mette en plaçe des procédures pour leurs restitutions
Dans quelques annes les propriétaires juifs pour la plupart serônt mort Ét çe sera encore Plus difficile
Pour encourager les peoprietaires ou les successeurs à se manifester Israël doit mettre en plaçe un organisme d état qui les recupere comme propriete de L état d Israel pour ceux qui N en. Eurent pas ou indemnisér les propriétaires
Ce sera un juste pieds de nez àux arabes et un juste retour des choses
Les habitants juifs chassés retrouvent leurs bien
Actuellement L état tunisien fait une chasse aux recéçement des maisons et propriete juives et les nationalisé pour Qu oi alors Qu Israel soit en dessous de la Tunisie pays ami de la françe
Françe qui passe sous silence les spoliations flagrantes !!!!! De bien des Juifs francais d origines tunisiennes ou de leurs descendants ......
Envoyé par Jcl - le Mardi 5 Septembre 2017 à 14:21
C'est aussi le cas d'une bonne partie de la Vieille Ville, toute celle que l'on appelle injustement le quartier musulman. Paradoxalement, la partie détruite en 48-49 par les Jordaniens a pu être récupérée dès le lendemain de la guerre des Six Jours.
Envoyé par Y?ochoua - le Mardi 5 Septembre 2017 à 15:09
chalom LCL oui se serait formidable, si les Juifs Israliens reprennaient leurs droits en Israel,,alors que partouts dans les pays arabes ,leur a volés,, ici cette pourriture, de cour suprême ,qui a tant falsifiés des documents réèlent,,& jetées des familles entières avec bébés & enfants dans la rue,la nuit dan les froid glaçjal, tu dois t'en souvenir;;;;; en 1984 des dizaines de familles y compris moi m^rme, avons un --acte d'achat,de 400 m en bonne & due-forme--d'un terrain à Jérusalem;;pour construire une maison?? avec nos avocats,, on nous a refoulées,,,en nous disant tout cela est --palos-- nos actes sont sous cadres accrochés au mur,,,tant de travail à faire encore en Israel !!!!!!
Envoyé par Chabbat - le Mardi 5 Septembre 2017 à 15:24
Israel sans commentaires fait un travail de fond Ét cette jurisprudence va ouvrir la voix  la restitution dès maison juives à leur peoprietaires ....quitte à ceux inquiets ou non intéressés les offrent à L état d Israel les arabes auront des loyers à payer des baux non renouvelés et appels à quitter les lieux à L est de notre capitale la mixité ne dérange que les arabes pas les juifs .....ç est une marche en avant et rién ne L arrêtera .....
Envoyé par Jcl - le Mardi 5 Septembre 2017 à 19:06
Très bonne idée, comme cela les arabes ont un argument en or pour réclamer les belles maisons arabes de Jérusalem ouest, et toutes les maisons qu'ils ont fuit en 1948 !
La justice avec deux poids deux mesures : ce qui est à moi est à moi, et ce qui est à toi est à moi, c'est la philosophie de la droite israélienne.
Envoyé par Michel_003 - le Mercredi 6 Septembre 2017 à 09:29
Michel 003. Les maisons turques représentent des biens sans maître. En France, l'article 713 du code civil prévoit l'incorporation au patrimoine municipal des biens immobiliers sans propriétaire connu ou dont la taxe foncière n'a pas été réglée régulièrement. En Israël, le gouvernement a réquisitionné les maisons abandonnées et y a logé les nouveaux immigrants, dont une alya du Maroc (j'ai connu personnellement une famille sur Baka), qui ont versé un loyer à l'Etat.
En ce qui concerne les biens des Juifs spoliés par les Jordaniens, les plaintes ont été déposées dès la libération en 67, mais pour des raisons obscures, les tribunaux laissent depuis 50 ans traîner les dossiers. Le quartier des Yéménites, en face de la Porte des Immondices, a vu ses habitants, découragés, s'adresser à une association pour les représenter devant la justice.
Envoyé par Y?ochoua - le Mercredi 6 Septembre 2017 à 12:04
Michel 003 bonjour,
J'aimerai vous entendre au sujet des pieds noirs expulsés par les arabes en Algérie
dont les maisons et appartements sont occupés maintenant sans aucune indemnisation ?
Bien entendu, je vous renvoie votre justice à deux mesures !.....
Si on devait prendre en compte les questions de justice, je crois concernant les juifs
séfarades ex-citoyens des pays arabes spoliés et jamais dédommagés que l'injustice
ne vient pas d'Israël comme vous le suggérez ! Clin d'oeil
Envoyé par Yvan_001 - le Mercredi 6 Septembre 2017 à 12:15
excellente idée. mais il y a aussi le cas de Hévron.
je rappelle que Hévron dans les années 1930 était totalement habitée par des familles juives installées depuis des siècles, adossées aux tombeaux des patriarches et priant pour le retour des exilés et de la reconstruction du temple.
les mercenaires arabes égyptiens et transjordaniens ont massacrées en une nuit la quasi totalité des familles juives vivant a Hévron et les ont remplacées le lendemain par des familles arabes d'Egypte et de Transjordanie (Jordanie actuelle créée de toute pièce par les anglais du mandat britannique juste avant la creation d'Israel))

les habitants arabes actuels à Hévron sont les descendants directs de ces massacreurs de juifs !

les juifs expulsés en 1929 doivent demander la restitution de leurs maison à Hévron !

voila la réalité historique de Hévron, falsifiée par les arabes et leurs complices juifs de gauche.

le peuple d'Israel est indestructible !
ham Israel haï !
Envoyé par David_098 - le Mercredi 6 Septembre 2017 à 12:17
David_098, vérifiez vos information, en 1929, il y avait une petite communauté juive à Hebron, ville très majoritairement musulmane. Le recensement britannique de 1922 y dénombre 16 577 résidents, dont 16 074 musulmans, 430 juifs, Il y a eu des émeutes anti juives et 67 victimes juives, ce qui est énorme par rapport à la population juive de la ville. Un grand nombre des 435 Juifs survivants ont été cachés par des familles de voisins arabes.
Envoyé par Michel_003 - le Mercredi 6 Septembre 2017 à 21:45
Les voisins arabes n'ont pas protégé des Juifs pendant le pogrom de 29. Au contraire, les voisins ont été les plus féroces. Ce fut l'erreur tragique d'appréciation à l'origine de la demande présentée à la Hagana de ne pas protéger la communauté juive, par crainte de froisser des voisins "de confiance".
Envoyé par Y?ochoua - le Jeudi 7 Septembre 2017 à 09:59
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 31 minutes