English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Sécheresse : de l'eau dessalée va être transférée au lac de Tibériade

Sécheresse : de l'eau dessalée va être transférée au lac de Tibériade - © Juif.org

Le cabinet ministériel a approuvé dimanche un plan d'urgence pour transférer de l'eau dessalée vers le Kinneret (lac de Tibériade) pour la première fois, au milieu d'une sécheresse paralysante et continue.

Israël souffre d'une rare cinquième année consécutive de sécheresse, qualifiée par certains experts d'événement unique sur cent ans. Les plans d'urgence visent à remédier à la pénurie d'eau qui menace de freiner l'économie d'Israël.

A partir de 2019, de petites quantités d'eau dessalée seront pompées vers le Kinneret, pour atteindre un volume annuel éventuel de 100 millions de mètres cube d'eau d'ici quatre ans.

Le dessalement fournit à Israël environ 70% de son eau potable, le Kinneret fournissant une quantité d'eau potable de plus en plus faible.

"Le plan d'urgence pour faire face au problème de la sécheresse… a deux éléments spéciaux, et ils ne sont pas conventionnels," a déclaré le premier ministre Benyamin Netanyahou lors de la réunion du cabinet dimanche.

"L'un est d'envoyer de l'eau dessalée au Kinneret. Habituellement, nous tirons de l'eau du Kinneret et l'envoyons dans tous le pays. Maintenant, nous apportons de l'eau dessalée au Kinneret parce que quand nous dessalons l'eau en hiver, elle est gaspillée, il n'y a pas d'utilité. Nous transformons le Kinneret en un réservoir d'eau dessalée."

La sécheresse met en péril non seulement l'avenir du Kinneret, mais aussi de l'aval du Jourdain et de la Mer Morte – principaux sites touristiques en Israël et sources d'eau potable et d'irrigation des cultures.

La quantité d'eau qui coule dans le lac est maintenant surpassée par la quantité d'eau pompée du lac et la quantité d'eau perdue par l'évaporation. Cela met en péril le Kinneret et on le voit sur le littoral reculée du lac.

Le 1er juin, la ligne de flottaison du Kinneret était à 213,46 mètres sous le niveau de la mer, soit 5 mètres sous la ligne rouge supérieure. Cela ne brise pas le record de sécheresse de 2001, quand le lac se situait à 214,87 mètres sous le niveau de la mer, la "ligne noire". Si le Kinneret s'asséchait au-delà de cette limite, l'augmentation de l'acidité pourrait causer des problèmes écologiques, rendant difficile le pompage de l'eau.

En réponse, le ministre de l'énergie, Youval Steinitz, a annoncé dimanche la construction de deux usines de dessalement, une a Sorek et une autre à l'ouest de la Galilée.

La quantité d'eau dessalée devrait doubler d'ici 2030, dans le but de pomper 1,1 milliard de mètres cubes d'eau dessalée par an. Cinq usines sont actuellement en activité en Israël, dessalant quelques 585 millions de mètres cube par an.

Construire une installation d'une capacité de 200 à 300 millions de mètres cubes couterait environ 3 milliards de shekels (environ 700 millions d'euros), selon le directeur général de l'autorité israélienne de l'eau. Dans le même temps, la consommation d'eau des ménages a augmenté de 150 millions de mètres cubes par an.

Les usines de ce genre ne seront pas opérationnelles avant plusieurs années. Et avec une demande croissante, cela ne fait guère avancer le problème aujourd'hui.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 3 minutes