English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Amiram Ben-Uliel reconnu coupable de l’incendie criminel mortel de Douma

Amiram Ben-Uliel reconnu coupable de l’incendie criminel mortel de Douma - © Juif.org

Un juif israélien inculpé pour un incendie criminel mortel contre le domicile d’une famille palestinienne arabe a été reconnu coupable lundi matin.

Amiram Ben-Uliel, 25 ans, habitant une petite communauté du bloc de Shilo en Samarie, a été condamné lundi pour trois chefs de meurtre par le tribunal du district de Lod, dans le cadre de l’incendie criminel de Douma en 2015. Ben-Uliel a également été reconnu coupable de deux chefs de tentative de meurtre et d’un chef de complot en vue de commettre un crime de haine. Le tribunal a cependant reconnu Ben-Uliel innocent de l’accusation d’appartenance à une organisation terroriste.

Plusieurs personnes manifestaient devant le tribunal contre le verdict, accusant les enquêteurs d’avoir forcé Ben-Uliel à avouer l’incendie criminel.

Trois membres de la famille Dawabshe ont été tués lorsque leur maison dans le village de Douma a pris feu dans la nuit du 31 juillet.

Ali Saïd Muhammed Dawabshe, 1 an, sa mère Riham Dawabshe, 26 ans, et son père Saïd Muhammed Hassan Dawabshe, 32 ans, ont été tués dans l’incendie, tandis que l’autre fils de la famille, Ahmed, a survécu. Ahmed a subi de graves brulures sur une grande partie de son corps.

Au cours de l’enquête sur l’incendie qui a détruit la maison Dawabshe, des éléments de preuve ont révélé que des cocktails Molotov jetés dans une chambre avaient déclenché l’incendie. De plus, des graffitis heureux, y compris le mot « Revenge ! », ont été retrouvés à l’extérieur de la maison Dawabshe, ce qui laisse soupçonner que l’incendie avait été un incendie criminel par un groupe de jeunes juifs israéliens.

Une deuxième maison a Douma a également été incendiée cette nuit-là. La maison était cependant vide et aucune victime n’a été signalée.

Ben-Uliel a été inculpé de trois chefs d’accusation de meurtre et d’appartenance à une organisation terroriste en janvier 2016. Un résident de Samarie de 17 ans, dont le nom n’a pas été autorisé à être publié, a été inculpé de complicité dans les trois meurtres.

Dans l’acte d’accusation, les procureurs ont affirmé que Ben-Uliel et le suspect adolescent avaient planifié l’attaque contre les deux maisons de Douma comme une attaque de vengeance après le meurtre de Malachi Rosenfeld, qui a été tué par balle par une cellule terroriste du Hamas lors d’une attaque sur la route d’Alon au sud de Douma, juste un mois avant l’incendie criminel de Douma.

Le suspect de 17 ans a plus tard signé un accord de plaidoyer avec les procureurs, admettant qu’il avait comploté avec Ben-Uliel lors de la planification de l’incendie criminel et trois chefs d’accusation de vandalisme.

L’accord de plaidoyer a toutefois suscité la controverse, les critiques notant que les aveux de l’adolescent avaient été extorqués sous une contrainte extrême, et dans certains cas, sous la torture.

En juin 2018, le tribunal du district de Lod a rejeté certains, mais pas la totalité, des aveux obtenus par les procureurs de Ben-Uliel et du mineur, acceptant les allégations selon lesquelles ils avaient été extraits au moyen de « techniques d’interrogatoire approfondies » illégales contre les suspects.

 

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 51 minutes