English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Des experts explorent l’évolution du lien entre humour et Shoah (et ses limites)

Une phrase prononcée dans un épisode de la série populaire « Broad City » témoigne de la transformation du lien entre l’humour et le génocide des Juifs par les nazis depuis le début du millénaire : « On ne peut pas se permettre de perdre aujourd’hui des survivants de la Shoah, pas au moment où le nombre de nazis augmente dans le monde ! »

Une génération après la « Liste de Schindler » et la création du musée du mémorial américain de la Shoah, l’humour juif tournant en dérision le génocide demeure omniprésent dans la culture populaire.

Un nouvel ouvrage intitulé Laughter After: Humor and the Holocaust retrace l’évolution de ce lien depuis le film « La vie est Belle », controversé lors de sa sortie dans les salles en 1997. L’acteur Roberto Begnini aidait son fils à survivre dans un camp de concentration en utilisant la comédie.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 15 minutes