English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Argentine : un homme d’affaire juif entame une guerre des prix de la viande casher

Argentine : un homme d’affaire juif entame une guerre des prix de la viande casher - © Juif.org

Le propriétaire juif d’une grande chaine d’hypermarchés argentine a commencé à vendre de la viande casher pour beaucoup moins que ses concurrents ce mois-ci, affirmant que le secteur de la surveillance casher du pays avait artificiellement fait grimper les couts pour les consommateurs.

Roberto Goldfarb, le fondateur et PDG de Diarco, a d’abord annoncé ses intentions lors d’un appel en mai avec El Lazo, un centre de jeunesse juif associé au mouvement Loubavitch.

Lors de l’appel, il a qualifié le secteur de la surveillance casher de « mafia » qui contre les acheteurs et factures plus que nécessaire « avec un excès de poids, de graisse, d’os. »

« Je peux vendre un kilo d’assado (une coupe de viande traditionnelle argentine utilisée dans le barbecue) pour 290 pesos et puis quelqu’un vient me dire que le prix de l’assado casher doit être de 800 pesos… je ne vais pas accepter cela », a-t-il dit.

Plus tôt ce mois-ci, les magasins Diarco ont commencé à vendre de la viande casher pour plusieurs centaines de pesos de moins que les prix habituels observés dans tout le pays. Goldfarb a déclaré que certains agriculteurs avaient cessé de travailler avec lui a cause de la baisse des prix.

Lundi, Clarin, le plus grand site d’information d’Argentine, a fait la chronique de la querelle et a cité Goldfarb et des rabbins impliqués dans la surveillance de la viande casher.

Samuel Levin, un rabbin qui travaille avec le groupe de supervision Gorina, a déclaré : « je travaille avec 30 personnes, 10 shohatim, qui sont des spécialistes. C’est pourquoi vous payez ». (…)

Le séminaire rabbinique latino-américain basé à Buenos Aires a publié la semaine dernière une déclaration intitulé « casher signifie convenable, pas ‘cher’. » La déclaration a également été signée par l’assemblée rabbinique, l’association internationale des rabbins conservateurs.

« Au cours des dernières décennies, une activité brutale et hors de prix a été créée en Argentine, en violation flagrante de la loi juive et des pratiques raisonnables, basées sur l’industrie de la supervision rabbinique de la nourriture. Les rabbins ont pris les gens en otage de leurs décisions halachiques, et, avec certains hommes d’affaires, ils ont créé une mafia dans la fourniture et le prix de la nourriture casher », indique le communiqué.

Sans mentionner Diarco, la déclaration se termine en disant qu’au nom des deux institutions, « nous soutenons et encourageons toute nouvelle initiative qui, dans le cadre de la loi juive, cherche à mettre fin aux abus et à aider les gens. »

 

 

1 commentaire
La csshrout est devenue une affaire de business.
Si ce n'etait pas le cas, il n'y aurait qu'une seule et unique cashrour, et bien sur ave toutes les strictes regles sanitaires, depuis l'elevage, jusqu'a la vente des produits.
Toutes ces cashroutes divisent les gens, par leur differentes appellations
Envoyé par Yosef - le Vendredi 23 Octobre 2020 à 10:14
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 43 minutes