English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Israël aurait accepté d’être un laboratoire géant pour les vaccins COVID-19

Israël aurait accepté d’être un laboratoire géant pour les vaccins COVID-19 - © Juif.org

La semaine dernière, l’ancien premier ministre Ehoud Barak a suggéré que Pfizer et d’autres fabricants de médicaments utilisent la population israélienne comme sujet de test du vaccin COVID-19, et qu’Israël s’est volontairement rendu disponible à cette fin.

Vendredi, Globes a confirmé les détails, écrivant que « Israël agira comme un grand laboratoire mondial de tests, les résultats de cette énorme recherche servant à définir des stratégies de vaccination dans le reste du monde. »

Barak avait déclaré : « ces données sont un trésor pour Pfizer. Avec ces données, Pfizer peut montrer qu’il a vacciné toute une population à haut risque dans un pays sans décès entièrement attribuable au vaccin. »

Selon Globes, le premier ministre Benyamin Netanyahou a révélé la principale raison pour laquelle Israël a reçu autant de doses de vaccin si rapidement, principalement de Pfizer mais aussi de Moderna : Israël s’est engagé à envoyer à Pfizer « les données et les détails spécialement rassemblés pour eux, y compris les conséquences des inoculations, les effets secondaires, l’efficacité, le temps nécessaire pour développer les anticorps, selon les différents types de population, l’âge, le sexe, les conditions préexistantes, etc. L’accord détaille en détail les différents paramètres qui seront envoyés à Pfizer. »

« Le concept d’Israël en tant que laboratoire d’essai géant pour les vaccinations COVID-19 provient de plusieurs sources », déclaré Globes, citant un chercheur de l’institut israélien de recherche biologique de Nes Ziona, une médecin principal du ministère de la santé et un responsable de l’Organisation mondiale de la santé. »

« Après que l’idée a été abordée », poursuit le journal, « Pfizer a consulté l’OMS et les dirigeants d’autres pays. Les représentants de Pfizer ont examiné de près le système de santé d’Israël… »

« En plus d’envoyer toutes les données à Pfizer, il a également été convenu que l’OMS recevrait également toutes les informations. Une délégation de l’OMS est attendue en Israël en février pour examiner de près le réseau de distribution de vaccins d’Israël. »

 

 

 

2 commentaires
La population israélienne, imagine-t-elle ne courir aucun risque à long terme , avec le vaccin Arn ?
Sait-elle qu'elle sert de cobaye ? Personne, aujourd'hui, ne sait si ce vaccin aura ou non des effets secondaires,
à long terme. Or, vacciner toute une population saine; c'est prendre des risques disproportionnés, pour un virus
très peu mortel, puisque l'espérance de vie est la même d'une année sur l'autre et ce d'autant plus que la mortalité
touche une catégorie de population très âgée et de très faible espérance de vie.
Rappel: les vaccins ne protègent pas de la contamination, ni de nouvelles variantes du virus. et l'hydroxychloroquine + antibiotique+ zinc, font disparaître le virus en moins d'1 semaine, si le traitement est précoce.. Cette hystérie sanitaire, a été orchestrée à des fins politiques (et de profit selon la dérive de l'éthique médicale à des fins de profit.uniquement (on l'a vu avec l'invraisemblable classement, en France, de l'hydroxychloroquine en substance toxique, (probablement l'incendie de la 2ème plus grande unité au monde de production de l'hydroxychloroquine, en Chine, pour déclencher une pénurie.), au motif que toutes les précautions pour prescrire n'auraient pas été prises, et pour imposer le remdesivir, hors de prix, inefficace, et plein d'effets secondaires très graves, mais discréditant le Lancet (revue de référence, qui avait validé le remdesivir, à l'issue de tests bidons.La gestion politique et sanitaire de ce virus, est un scandale historique
Envoyé par Laurent_064 - le Dimanche 10 Janvier 2021 à 14:14
Bravo Laurent, je constate que tu as le même point de vue que moi.

L'hydroxychloroquine n'est pas payante pour les pharmaceutique$, ce sont elles qui ont le gros bout du bâton et qui écrasent le bon sens.

Les pharmaceutique$ ont été poussées par les gouvernements et la pression de la population mondiale pour sortir un (des) vaccin subito presto pour tenter vainement de "sauver" l'économie mondiale. Ils ont joué aux apprentis-sorciers, n'ayant aucune assurance qu'avec le temps, leur camelote ne produira pas des maladies graves ou des cancers. Les recherches ont été faites à la vitesse du son, jamais dans l'histoire un tel scénario ne s'est produit, on préférait agir avec prudence, avec une conscience qui semble absente aujourd’hui.
Envoyé par Guillemette - le Dimanche 10 Janvier 2021 à 19:46
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 22 minutes