English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Israël n’en a pas encore fini avec les masques

Israël n’en a pas encore fini avec les masques - © Juif.org

Israël ne prévoit pas actuellement d’abroger l’obligation du part de masque, a déclaré dimanche le responsable de la lutte nationale contre le coronavirus, le professeur Nachman Ash, tout en laissant entendre qu’une telle abrogation pourrait être envisagé par le gouvernement cette année, une fois que les données sur les taux d’infection parmi les vaccinés auront été compilées.

S’exprimant lors d’une conférence de presse dimanche après-midi, Ash a déclaré qu’il était encore « trop tôt » pour abandonner l’obligation de porter un masque dans tous les espaces publics, mais a déclaré qu’une décision sur la question serait prise une fois le plein impact du vaccin COVID sur les taux d’infection a été évalué.

« Nous pensons qu’il est encore trop tôt. Une décision concernant les masques sera prise de manière réfléchie une fois que nous en saurons plus sur les infections parmi les vaccinés. »

Ash a vanté la baisse du taux d’infection au COVID et du nombre de patients gravement malades, tout en soulignant que les limites du coronavirus sur l’activité publique doivent rester en vigueur pour le moment.

« Oui, les chiffres sont en baisse et nous en sommes heureux. Mais ils ne sont toujours pas là où ils doivent être pour que nous puissions changer les règles. »

Les masques, a poursuivi Ash, « sont très efficaces dans des espaces restreints, lors d’interactions entre des personnes dans des espaces fermés. »

Israël commencera à promouvoir l’utilisation massive de tests antigéniques rapides pour le COVID, a déclaré Ash, pour permettre aux non-vaccinés de prendre part à des rassemblements et évènements de masse.

« Nous considérons que les tests rapides sont très importants pour permettre aux personnes qui, pour une raison quelconque, ne peuvent pas se faire vacciner ou ne l’ont toujours pas été, d’assister à divers évènements. »

En ce qui concerne les prochaines fêtes de Pessah et du Ramadan, ainsi que les élections de ce mardi, Ash a déclaré qu’aucune épidémie majeure n’était attendue, mais a ajouté que les responsables de la santé garderaient un œil attentif sur les taux d’infection.

Ash a ajouté qu’il n’y avait actuellement aucune variante connue du virus qui soit résistante aux vaccins contre le coronavirus.

 

 

2 commentaires
Donc, ceux qui se sont fait vacciner se sont fait avoir. Quant aux effets secondaires indésirables, on ne risque pas de les connaître. Comme le souligne Dr Michal Haran, aucun malaise n'est pris en compte : "Ce n'est pas à cause du vaccin", dit la dictature sanitaire, relayée par un système où les professionnels craignent pour leur place.
Envoyé par Y?ochoua - le Dimanche 21 Mars 2021 à 18:59
Votre attention S-V-P , Israël vacciner les Arabes mais personne ne se préoccupe des Juifs de Madagascar et ceux de partout dans le monde menacés par la COVID parce que ce pays est incapable de faire face à cette pandémie qui prend des allures catastrophiques en faisant de nombreuses victimes, notamment le Variant africain qui tue même les jeunes.
Mon frère qui est un ancien militaire français installé là-bas depuis 20 ans m'indique que la représentation diplomatique s'est enfuie en métropole pour se faire vacciner en abandonnant à son triste sort ta Communauté française parmi laquelle se trouvent des Juifs .
Les aéroports sont fermés et les avions ne décollent plus, il ne peut donc pas partir en France se faire vacciner.
Je demande donc à l'Etat d' Israël de venir à leur secours en envoyant des vaccins avec une équipe médicale sur place pour les sauver en espérant que ce massage sera entendu; une opération ENTEBBE serait la bienvenue Shalom
Envoyé par Dany_011 - le Lundi 22 Mars 2021 à 06:10
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 50 minutes