English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Les adolescents israéliens se précipitent pour se faire vacciner

Les adolescents israéliens se précipitent pour se faire vacciner - © Juif.org

Avec des taux d’infection au coronavirus atteignant de niveaux plus vus depuis de nombreuses semaines, un petit mouvement de panique envoie des dizaines de milliers d’israéliens non vaccinés – principalement des mineurs âgées de 12 à 15 ans – se faire vacciner contre le COVID-19.

Il y a actuellement 1 760 cas actifs connus du COVID-19 en Israël, avec plus de 100 cas à Tel Aviv, Kfar Saba, Binyamina et Modiin-Maccabim-Reut. Des dizaines de cas ont également été signalés à Herzliya, Kochav Yair, Petah Tikva, Ramleh, Jérusalem et Nétivot.

La récente augmentation a été attribuée à la variante Delta hautement contagieuse.

Israël a enregistré mardi 193 nouvelles infections au coronavirus, le nombre quotidien le plus élevé depuis début avril. Quelque 63 000 tests ont été effectués, donnant un taux de positivité de 0,5%.

Mardi a également vu le plus grand nombre de vaccinations en trois mois, avec 16 321 personnes recevant le premier vaccin et 3 279 recevant le second.

Plus de 90 000 personnes ont reçu la première dose du vaccin depuis le 20 juin, la plupart âgées de 12 à 15 ans.

Le chef de la santé publique, le Dr Sharon Alroy-Preis, a déclaré mardi aux législateurs que la flambée actuelle des infections était en grande partie due à la propagation dans la communauté et aux personnes violant leur quarantaine.

L’épidémie à Petah Tikva a été attribuée à un couple qui a envoyé sa fille à l’école en violation des restrictions de quarantaine imposées après qu’elle soit entrée en contact avec un porteur confirmé. L’école a été fermée plus tôt cette semaine après que 20 élèves ont été infectés et six classes entières placées en isolement.

Les niveaux d’infection augmentant, les hôpitaux du pays ont déclaré mercredi qu’ils se préparaient à une quatrième vague potentielle de coronavirus.

« Les équipes médicales sont épuisées, elles ne se sont pas encore remises des vagues précédentes et ne pourront pas en supporter une autre », a déclaré mardi un responsable de la santé.

Malgré les inquiétudes, il n’y a pas eu jusqu’à présent d’augmentation des hospitalisations et des cas graves, mais certains responsables de la santé restent inquiets.

« Il était évident pour nous que la suppression du mandat du masque d’intérieur était une erreur », a déclaré un responsable de la santé.

« La plupart des hôpitaux ont maintenu le mandat en place à l’intérieur de leurs installations et il semble qu’ils avaient raison de le faire », a-t-il déclaré.

« C’est le moment de rappeler aux gens que la pandémie n’est pas terminée, et nous ne devons pas faire preuve de complaisance », a déclaré Rian Amin, une infirmière au Rambam Healthcare Campus à Haïfa qui traite les patients COVID-19 depuis mars 2020.

 

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 49 minutes