English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Allemagne : début du process d’un gardien de camp de concentration âgé de 100 ans

Allemagne : début du process d’un gardien de camp de concentration âgé de 100 ans - © Juif.org

Un ancien garde SS, aujourd’hui âgé de 100 ans, devait être jugé jeudi en Allemagne, accusé d’avoir contribué à la mort de plus de 3 000 personnes dans un camp de concentration nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les procureurs accusent l’homme, membre des SS, d’avoir aidé à la mort de 3 518 personnes au camp de concentration de Sachsenhausen en montant la garde dans la tour de guet entre 1942 et 1945.

Les médecins ont déclaré que l’homme, qui n’a pas été nommé en raison des conventions allemandes sur le compte rendu des procès criminels, n’est que partiellement apte à subir son procès : les séances seront limitées à seulement deux heures et demie par jour.

Parmi les crimes auxquels les procureurs disent qui lui sont attribués figurent l’assassinat de prisonniers de guerre soviétiques et le meurtre d’autres personnes avec du Zyklon-B, le gaz toxique également utilisé dans les camps de concentrations pour tuer des millions de juifs durant l’Holocauste.

« Il est accusé d’avoir contribué à des meurtres cruels et insidieux », a déclaré le tribunal de Neuruppin, près de Berlin, dans un communiqué, ajoutant que l’homme avait contribué à « créer et maintenir des conditions mettant la vie en danger dans le camp ».

Ces dernières années, une série d’accusations ont été portées contre d’anciens gardiens de camp maintenant extrêmement âgées pour des crimes contre l’humanité commis pendant la Seconde Guerre mondiale. La semaine dernière, une ancienne secrétaire de camp de 96 ans s’est enfuie le jour où son procès devait commencer, mais a été arrêté par la police quelques heures plus tard.

Une décision de justice de 2011 a ouvert la voie à ces poursuites finales, déclarant que même ceux qui ont contribué indirectement aux meurtres en temps de guerre, sans appuyer sur la gâchette ni donner d’ordres, pourraient porter une responsabilité pénale.

Sachsenhausen, ouvert en 1936 comme un des premiers camps de concentration nazis, a servi de camp d’entrainement pour les gardes SS qui sont ensuite allés servir dans d’autres camps comme Auschwitz et Treblinka. Parmi les autres tués à Sachsenhausen figuraient des combattants de la résistance néerlandaise et des opposants politiques nationaux aux nazis.

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 31 minutes