English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Forte augmentation de l’alcool au volant au cours de la dernière année

Forte augmentation de l’alcool au volant au cours de la dernière année - © Juif.org

La Semaine de la sécurité routière commence la semaine prochaine, avant laquelle la police israélienne a publié des statistiques alarmantes sur la conduite en état d’ébriété.

Les données de la police montrent qu’entre janvier et septembre 2021, un total de 3 275 contraventions ont été émises pour des conducteurs trouvés conduisant sous l’influence de l’alcool, nettement plus que les 2 630 contraventions émises au cours de la période parallèle l’année précédente – en fait, une augmentation d’environ 25 pour cent.

Parmi ces citations, 38 ont été délivrées à des récidivistes, alors que l’année précédente, ce chiffre n’était que de 19. Un grand pourcentage des citations a été délivré à des conducteurs âgées de 16 à 23 ans (1 021 citations), et 10 des conducteurs de ce groupe d’âge se sont avérés êtres des récidivistes.

Ces dernières années, l’utilisation par la police d’un nouveau type d’alcootest a été un moyen de dissuasion efficace contre les conducteurs téméraires et en particulier les fêtards, dans le but de diminuer le nombre d’accidents causés par des conducteurs sous l’influence de l’alcool. Tout conducteur trouvé avec un taux d’alcoolémie supérieur au taux autorisé est convoqué à une audience du tribunal, et son permis est suspendu pendant 30 jours et son véhicule est également mis à la fourrière pour cette période.

L’alcootest signale les conducteurs dépassant la limite légale s’ils se trouvent avec plus de 240 microgrammes d’alcool par litre d’air expiré. L’activité accrue de la police de la circulation au cours de la dernière année a révélé que les conducteurs contenaient jusqu’à 1 000 microgrammes d’alcool par litre et, dans certains cas, jusqu’à 1 500 mcg. Il y a même eu des cas où des chauffeurs de camion ont été trouvés avec des quantités approchant ces niveaux dans leur haleine analysée.

Le commissaire adjoint de la police de la circulation, Guy Levy, a souligné que la conduite en état d’ébriété est considérée comme l’une des infractions les plus graves, c’est pourquoi l’application de la loi est si stricte dans ce cas. Il a noté que de nombreux conducteurs ne savent pas combien ils peuvent boire avant de conduire, et sa solution à ce dilemme est simple : si vous prévoyez de conduire, ne buvez pas.

« Les conducteurs ne doivent pas se fier à leur propre perception de ce qu’ils ressentent et supposer qu’il est acceptable de boire un demi-verre de bière, par exemple, » a-t-il déclaré.

« Un conducteur qui a bu peut se sentir alerte, mais dans la pratique, il n’y a pas de comparaison entre lui et quelqu’un qui n’a pas bu du tout. Et il est également vulnérable à la conduite imprudente des autres sur la route », a-t-il ajouté.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 12 minutes