English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Israël enregistre le plus faible décompte de COVID sur une journée depuis des semaines avec 10 000 cas

Israël enregistre le plus faible décompte de COVID sur une journée depuis des semaines avec 10 000 cas - © Juif.org

Israël a signalé dimanche un peu plus de 10 000 nouveaux cas quotidiens de coronavirus diagnostiqués la veille, le chiffre le plus bas depuis des semaines.

Le ministère de la Santé a déclaré que 10 354 personnes avaient été testées positives au COVID-19 samedi, et après 50 244 tests effectués, le taux d'infection s'élève désormais à 20,6 %.

Le décompte représente une diminution de 45% par rapport aux mêmes chiffres rapportés il y a deux semaines lorsque 24 756 personnes ont été diagnostiquées pour le virus.

Le nombre de reproduction du virus est resté stable au cours des trois derniers jours, se situant à 0,67 et signalant l'affaiblissement de la pandémie.

Le ministère de la Santé a déclaré que 1 848 Israéliens sont actuellement hospitalisés pour des complications liées au virus. Au moins 832 d'entre eux sont dans un état grave, soit une augmentation de 10 patients par rapport au nombre rapporté samedi, dont 265 sont ventilés. Le décompte représente le plus faible nombre d'hospitalisations par jour, avec seulement 75 hospitalisés samedi – le plus bas depuis janvier.

Le ministère de la Santé n'a pas mis à jour le décompte des derniers décès liés au coronavirus, qui s'élevait samedi à 9 841.

Les « zones rouges » avec des taux d'infection à coronavirus élevés continuent de diminuer et, depuis dimanche matin, six autorités locales sont classées comme vertes : Modi'in Ilit, Beitar Ilit, Om Batin, Shevet Sayid et Tifrach. Bnei Brak est proche du vert, mais toujours défini comme jaune, tout comme Tamra, Cabul et Jisr a-Zarqa.

Pendant ce temps, le nombre de cas actifs connus continue de baisser, s'établissant à 138 824. Les données du ministère de la Santé montrent qu'il y a 7 600 cas actifs à Jérusalem, 7 589 à Tel Aviv, 4 788 à Haïfa, 4 733 à Beer Sheva, 4 399 à Petah Tivka, 3 682 à Rishon LeZion, 3 439 à Netanya, 3 152 à Ashkelon, 2 919 à Ashdod, 2 600 à Holon, 2 594 à Ramat Gan, 2 203 à Rehovot et 2 049 à Kfar Sabah.

Dans une interview accordée à Ynet dimanche, le professeur Cyrille Cohen, spécialiste en immunologie de l'Université Bar Ilan, a déclaré qu'Israël semble se diriger vers la fin de la vague Omicron. « Je pense que nous avons appris que le COVID est là pour rester, la question est de savoir quelle forme il prendra. La variante Omicron est un peu étonnante car elle est très différente de ce que nous savions des variantes Alpha et Delta », a-t-il déclaré. « Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas une autre variante en préparation quelque part. »

Le professeur Cohen a également reconnu que la souche BA.2, une ramification d'Omicron, a causé une certaine anxiété en Israël. « Il y a eu une étude au Japon ce week-end, qui n'a pas fait l'objet de procédures critiques officielles, qui a révélé que cette variante conduisait peut-être à une maladie plus grave. »

« Cependant, l'expérience portait sur des organes et non sur des humains. Dans la plupart des cas, il n'y a pas d'infections récurrentes de cette variante. »

1 commentaire
Quand le nombre de vaccins contre le covid baisse, le nombre d'infectés baisse.
Envoyé par Y?ochoua - le Dimanche 20 Février 2022 à 13:32
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 5 minutes