English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : infos Société

Tsahal renforce l'équipe d'enquête sur le meurtre d'Abu Akleh

Tsahal renforce l'équipe d'enquête sur le meurtre d'Abu Akleh - © Juif.org

Tsahal a chargé des unités spéciales de renforcer son enquête sur le meurtre de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh à Jénine en mai dernier.

Abu Akleh a été tuée d'une balle dans la tête lors d'un raid de Tsahal dans le camp de réfugiés de Jénine qui comprenait des échanges de tirs avec des terroristes palestiniens.

Israël a été blâmé pour sa mort par l'Autorité palestinienne et les médias étrangers qui ont réalisé des rapports d'enquête. Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a également affirmé que les troupes israéliennes avaient tiré les coups de feu mortels.

L'armée israélienne a nié toute responsabilité mais a déclaré qu'une enquête médico-légale complète ne peut être menée sans la balle qui a tué le journaliste, qui était détenue par l'AP.

L'armée a déclaré qu'elle affecterait des équipes de son unité satellite de la force de renseignement, comprenant des officiers spécialisés dans la cartographie, ainsi que d'autres membres du personnel du renseignement, pour se joindre à l'enquête déjà en cours.

La chef du parquet militaire, Yifat Tomer-Yerushalmi, a déclaré qu'elle n'avait pas l'intention de renvoyer l'affaire à une enquête pénale, étant donné qu'Abu-Akleh a été tué lors d'une bataille entre des troupes et des combattants armés, et non lors d'une violente perturbation ou d'un affrontement entre des soldats et des Palestiniens non civils.

Une enquête criminelle ne pourrait avoir lieu que si l'enquête de Tsahal révèle de nouveaux détails qui soulèvent des soupçons de négligence des troupes ou de ciblage intentionnel du journaliste.

Au cours du week-end, Tsahal a rejeté les allégations accusant Israël d'avoir tué le journaliste. L'enquête de Tsahal a jusqu'à présent révélé que plus de 1 000 balles avaient été tirées des deux côtés, dans la bataille.

Dans un communiqué publié vendredi, le porte-parole de Tsahal a déclaré que l'Autorité palestinienne refusait toujours de remettre la balle trouvée dans le corps d'Abou Akleh, ou de procéder à un test balistique conjoint devant être observé par un représentant américain.

"Où est la balle ? Le refus des Palestiniens de passer par-dessus la balle et de mener une enquête conjointe est la preuve de leur position", lit-on dans le communiqué.

"Depuis l'événement, Tsahal a enquêté sur la mort du journaliste et a découvert qu'il n'y avait pas eu de tentative intentionnelle de viser Abu Akleh et qu'il n'y avait aucun moyen de déterminer qui avait tiré le coup fatal", a déclaré l'armée.

Après avoir renforcé les équipes d'enquêteurs, l'enquête comprendra des images satellites haute résolution obtenues par la force de renseignement.

Un jour après l'événement mortel, les forces ont reconstitué l'incident dans le but de créer une image 3D de la scène, afin de mieux comprendre la position des soldats et des Palestiniens armés, et de déchiffrer les angles de prise de vue.

Mais sans examen balistique, les chances de parvenir à une conclusion définitive restent faibles, selon l'armée. il a publié ses conclusions provisoires et dit qu'il ne conclura pas l'enquête dans un avenir proche avec un rapport final.

En grande partie en raison de sa nationalité américaine, la mort de Shireen Abu Akleh devrait faire l'objet de discussions lors de la visite du président Joe Biden en juillet.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 52 minutes