English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Vidéo

Clip: Enrico Macias - Malheur a celui qui blesse un enfant

Clip: Enrico Macias - Malheur a celui qui blesse un enfant - 1975
Tags : enrico macias, enfant, musique, clip, pied noir
Vue : 7556 fois
12 commentaires
ghrenassia gaston est kabyle de confession juive .Il était éléve et futur beau fils de Chikhna raymond leyris (d'arris montagnes berbers des aures qui ont donné une autre juive bérbére LAKAHINA résitante aux envahisseurs mahometans)kabylochaoui ou bérbére de confession juive .
Nos soeurs et et fréres AMAZIGHS (bérbréres) de TAMAZGHA(afrqiue du nord) de confession juive devenus ISRAELIENS doivent rappeler que si spirituellemnt ils appartiennent à ISRAEL ils ne doivent pas oublier leur appartenance ethnique AMAZIGH (kabyle,rifains,berbers en genéral) en TANT QU'AFRICAINS DU NORD.
En kabylie TAMAZGHA CENTRALE ET AU MAROC TAMAZGHA OCCIDENTALE le judaisme est toujours vécu mais en catimini ,surtout en kabylie à cause de la colonisarion arabomusulmane qui colonise la terre et le peuple kabyle
Envoyé par Abel - le Jeudi 13 Novembre 2008 à 13:47
salut Abel ! de où tu sort pour raconter des conneries pareilles sur cet artiste JUIF pied -noir et qui milite depuis des années pour la Paix pour AM ISRAEL !! c 'est quoi tout ce charabia qui ne veut rien dire ??? allez au plaisir
de ne plus te revoir sur ce site
Envoyé par Jacqueline_008 - le Vendredi 14 Novembre 2008 à 16:42
salut,
j'ai un oral d'agreg portant sur le rapport phénoménologique de la question juive de jean paul sartre et de folsom prison blues, pouvez-vous m'envoyer des documents sur lebondocteur@msn.com., je vous remerci beaucoup pour votre geste humanitaire

bonsoir et bonne toussaint

louis-ferdinand

Envoyé par Jean_023 - le Samedi 15 Novembre 2008 à 19:33
Enrico Macias chante pour la paix,contre le racisme, je viens de réecouter 'un berger vient de tomber à la mémoire de Sadate et de Rabin;

Serge
Envoyé par Serge_006 - le Samedi 15 Novembre 2008 à 22:40
Enrico Macias chante pour la paix,contre le racisme, je viens de réecouter 'un berger vient de tomber à la mémoire de Sadate et de Rabin;

Serge
Envoyé par Serge_006 - le Samedi 15 Novembre 2008 à 22:40
jacqueline LA FATIHA ,l"effrontée araboalgeromusulmane qui se fait passer pour une juive,pour insulter les kabyles judeo chrétiens qui combattent lacolonisation arabomusulmane sur leur terre africaine du nord, dans des forums tel celui de nos amis GUYSEN.COM où elle a été démasquée ,
demandez à NOTRE AMI Patrick Timsit pourquoi il revendique sa judeokabylité Ou bien à mon ami mon frére HAMIDOU DANIEL dit danny boon ET VOUS COMPRENDREZ QUE le terme pied noir est un termeusurpé et que les juifs d'afriique du nord SONT des autochtones ;PIED NOIRD EST UN DESCENDANTS DE COLONS français arrivés en algerie que depuis 1siécle et demi. .les juifs d'algerie étatient sur leur terre TAMAZGHA depuis 5OOOans GHRENASSIA LE REVENDIQUE .
La vérité commence à se faire jour
Envoyé par Abel - le Dimanche 16 Novembre 2008 à 01:09
En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! En colère !
Envoyé par Jacqueline_008 - le Dimanche 16 Novembre 2008 à 11:38
Abel, vous exagérez,vous êtes intolérant et injuste avec Jacqueline.

Serge En colère !
Envoyé par Serge_006 - le Dimanche 16 Novembre 2008 à 11:51
Interview d’enrico macias(ghrenassaia gaston)par amazighmontreal :

AmazighMontréal : L’Algérie vit une crise politique aiguë. La dimension identitaire et le statut de la langue amazighe (berbère) dans la Constitution algérienne sont au cœur du conflit qui a provoqué la mort de plus d’une centaine de jeunes algériens en Kabylie. Peut-on connaître votre avis, voire votre position quant à l’officialisation de Tamazight dans la Constituions algérienne ?

Enrico Macias : Ils ont fini par la voter, non ?

AmazighMontréal : Comme langue nationale mais, pas officielle…

Enrico Macias : Je ne suis pas très au courant mais, je trouve que c’est la moindre des choses de l’officialiser, moi je suis pour personnellement, ça me fait de la peine qu’une langue soit traitée d’exclusion chez nous !

AmazighMontréal : Votre mère aussi est berbère ?

Enrico Macias : Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire mais, n’oubliez pas que la reine Kahina est une de mes ancêtres et que les Berbères étaient les premiers habitants d’Algérie et qu’ils étaient au début, d’abord juifs. Certains sont convertis au christianisme par l’arrivée des Romains, certains à l’islam par les Turcs et, y en a parmi eux ceux qui sont restés juifs comme ma famille. Donc, si vous voulez la seule chose qui nous est commune en fait, malheureusement je ne la parle pas, c’est bien la langue Tamazight. Les religions ont changé et, j’espère que les drapeaux n’ont pas changé.

AmazighMontréal : Plusieurs générations d’Algériennes et d’Algériens connaissent par cœur vos chanson mais n’ont jamais eu l’opportunité de vous voir sur scène en Algérie. Pour quoi ? Et que devient cette promesse du Président algérien de vous faciliter la tâche pour chanter enfin chez vous, chez nous ?

Enrico Macias : J’ai reçu ça comme une grande meurtrissure parce que quand j’ai quitté l’Algérie en 1962, j’étais jeune, je n’étais pas Enrico Macias, j’ai subi cette mouvance seulement en souffrant par rapport à mes parents et mes grands parents. Pour moi, quitter l’Algérie au début était une aventure, c’était une aubaine : partir pour une carrière dans la chanson. Quand on est jeune, on est inconscient mais, la deuxième fois quand on m’a invité et quand on n’a reculé devant l’invitation et l’amalgame et toutes les polémiques qui s’en étaient suivies avec Israël. Mon cas personnel n’a aucune importance et, pour moi le retour c’est le symbole de la réconciliation de tous les enfants d’Algérie. Je n’ai pas compris encore tout ce qui a entouré cette histoire de spectacles annulés en Algérie. En tout, cas je ne ferme pas la fenêtre de l’avenir ni la porte de l’avenir. La fenêtre est toujours ouverte, je le vois venir et je l’espère, qu’un jour je partirai en Algérie.

AmazighMontréal : Vous avez chanté dans plusieurs langues, peut-on espérer que vous chanteriez un jour en Tamazight ?

Enrico Macias : J’ai déjà chanté en concert en duo avec Idir à Paris la chanson de Avava Inouva et j’aimerais vous dire une chose : quand je devais partir en Algérie j’ai préparé une de mes chansons traduite par Idir en berbère " Au talon de ses souliers"

Montréal Labès :En 1981, après l’assassinat de Sadate vous avez écrit une chanson, intitulée "un berger vient de tomber". En 1995 on assassine Rabin. Aurait-on assassiné l’espoir ?

Enrico Macias : Non, je me refuse on ne peut pas assassiner l’espoir, c’est comme un fantôme, on peut l’arrêter momentanément par la réalité des faits mais l’espoir c’est quelque chose qui ne s’arrête jamais. Il meurt quand on est mort mais comme on ne peut pas tuer toute l’humanité alors l’espoir survivra toujours.

Montréal Labès : Vous êtes un homme de tolérance et de paix, que vous inspirent les évènements actuels du Moyen Orient ?

Enrico Macias : Ils sont dramatiques mais, comme on a parlé de l’espoir, mon idéal à moi ne peut pas changer. Nous sommes dans une période difficile. Qui sont les responsables ? Tout ce que je sais c’est que la violence ne résoudra rien ni d’un côté ni de l’autre. Je m’élève autant contre les attentats kamikazes perpétrés en Israël tout comme je m’élève contre la répression dans les territoires que je considère comme la Palestine future. La solution ? Il ne peut pas y avoir de paix sans un État palestinien et, il ne peut pas y avoir de paix sans la sécurité et l’existence de l’Israël assurées. Que les extrémistes palestiniens sachent qu’ils n’y a qu’Israël qui peut leur donner un pays et que les extrémistes israéliens ne s’imaginent pas qu’ils auront un grand Israël qu’ils pourront vivre en paix sans qu’il y est un État palestinien.

Montréal Labès : En 1979, vous avez chanté devant les pyramides suite à l’invitation d’Anouar Sadate. Pourquoi vous n’avez pas fait la même chose en Israël ?

Enrico Macias : J’ai écrit une chanson qui s’intitule ‘’Le grand pardon’’ qui veut dire :faites la paix, la confession..". Quand je l’ai chante, à la demande de Sadate, elle m’a été interdite en Israël sur les ondes et, je me suis heurté à de la censure. J’ai fait du chantage aux autorités israéliennes, j’ai dit " si vous ne passez pas cette chanson à la radio, je ne mettrai plus les pieds en Israël’’. J’ai fait beaucoup pour le rapprochement entre les Juifs et les Arabes et je suis fier de le dire..

AmazighMontréal : En Algérie, des balles officielles tirent sur des jeunes manifestants pacifiques en Kabylie au vu et au su du monde entier, votre commentaire ?

Enrico Macias : Il faut dénoncer à la communauté mondiale ce qui se passe, il ne faut pas avoir peur de le faire franchement. Je me sens complètement solidaire avec votre combat. Je le dis officiellement parce que quand j’ai vu ce qui est arrivé en Algérie, j’ai rencontré l’adhésion totale pour mon retour en Algérie auprès des Berbères. Dans mon programme pour mon retour en Algérie, je devais me recueillir sur la tombe de mon grand-père cheikh Raymond et j’avais l’intention aussi de me recueillir sur la tombe de Matoub Lounès.

AmazighMontréal : Aviez-vous rencontré Matoub Lounès ?

Enrico Macias : Non seulement, je l’ai rencontré mais, il a eu le courage de chanter en français à la télévision française au moment des informations "Àdieu mon pays" en français.

AmazighMontréal : Pour terminer, que serait votre lecture du séisme politique qui secoue la France d’aujourd’hui ?

Enrico Macias : vous savez, j’ai jamais fait de politique en France sauf, il y a une quinzaine d’années j’ai accepté de le faire en combattant Le Pen.Il s’est moqué de moi à la télévision, il me craint, il m’a boycotté dans mes spectacles. Il m’a appelé’’ Machias’’. Il fait beaucoup de mal à la communauté maghrébine et juive. Bon ça, c’est le souvenir que j’ai de LePen et ce n’est pas guai. Enfin, ce n’est pas important par rapport à ce qui se passe à l’heure actuelle, je trouve que c’est honteux pour la France, au deuxième tour d’avoir un homme comme LePen qui va se mesurer au président Chirac. Heureusement qu’on a Chirac ! On sait jamais mais, je n’imagine pas que Le Pen sera président, il faut tout faire pour barrer, empêcher Le Pen.

AmazighMontréal : Pourtant la coupe du monde a rapproché la société les communautés qui font la société française d’aujourd’hui…

Enrico Macias : C’est incroyable ! ils sont racistes, ils sont pourris....

AmazighMontréal : On revient à Montréal, vous avez plusieurs spectacle en perspective.

Enrico Macias : En effet, e vais chanter deux jours à Montréal le 4 et le 5 et puis, le 2 je suis au casino le Hull et le 7 mai au Capitole de Québec.

AmazighMontréal : Et quant-est ce que vous allez rentrer en France, alors ?

Enrico Macias : Juste après mes spectacles…

Montréal Labès : L’émission que j’anime s’appelle "Montréal labas" , un mot pour ses auditeurs…

Enrico Macias : Je vous souhaite d’être heureux malgré l’éloignement par rapport à vos racines mais, j’espère vous faire retremper vos racines par mes chanson, mes musiques qui est la vôtre aussi..."bash tkounou lkoul labass kima labass"

AmazighMontréal : Et si on chantait ensemble avava Inouva de Idir… Et c’est parti…

Envoyé par Abel - le Mardi 18 Novembre 2008 à 01:38
quand on con c 'est pour la vie , hein abel ?? En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! merci Serge de me défendre Rigole
Envoyé par Jacqueline_008 - le Mardi 18 Novembre 2008 à 10:03
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org



Tags Vidéo



Dernière mise à jour, il y a 22 minutes