English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Vidéo

Israel: Marathon diplomatique pour relancer les efforts...

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates est arrivé en Israël pour rencontrer son homologue Ehoud Barak. L'émissaire américain, George Mitchell, doit, lui, s'entretenir avec le président égyptien Hosni Moubarak.
Tags : robert gates, ehoud barak, politique, diplomatie
Vue : 2158 fois
4 commentaires
Et quelle sera la position des USA à ce sujet :

Un silence terrible
Par David Horovitz, rédacteur en chef du Jerusalem Post - Traduit par Albert Soued pour www.nuitdorient.com

lundi 15 janvier 2007

"Quand on fait le bilan, c’est une honte !" dit Irwin Cotler, ex-ministre de la Justice du Canada et procureur général. Instruites par l’échec innommable de la communauté internationale pour empêcher le massacre massif des Juifs par Hitler, les Nations Unies ont adopté la "Convention sur la Prévention et la Punition du Crime de Génocide", en 1948.


Cette convention impose aux signataires la responsabilité de punir non seulement le crime de génocide mais aussi, "la conspiration pour commettre un génocide et l’incitation directe et publique au génocide".

Si cette désignation est quelque peu lourde, il y a un moyen plus aisé de se souvenir de cette loi, tout simplement en l’appelant "plus jamais cela !". Mais l’histoire des crimes de masse a montré que quel que soit son nom, cette convention est traitée en permanence avec mépris.

Homme généralement calme, Cotler élève la voix involontairement, devant les manquements outrageants constatés : "En aucune circonstance l’Onu n’a agi pour prévenir un génocide. Nous avons eu génocide après génocide, et à chaque fois l’Onu n’a pas agi ou a agi tardivement".

Il explique en s’insurgeant : "Un génocide est en cours au Darfour et les médias donnent encore le nombre de morts de 2002, soir 200 000 ; or 450 000 êtres humains ont été assassinés. De même les médias parlent de 2,5 millions personnes déplacées ; or selon le coordinateur des Nations Unies pour l’aide humanitaire, on est plus près de 4 millions. Il y a des atrocités de masse, des viols de masse, des expulsions forcées, le bombardement et l’incendie de villages. En 2005, l’Onu a adopté une résolution interdisant au Soudan les attaques offensives. Personne ne l’a obligé à l’appliquer. Et en août 2006, le Conseil de Sécurité a demandé l’installation d’une force internationale et à ce jour elle n’est pas en place. Le monde sait ce qui se passe au Darfour et personne n’agit. Au Rwanda, le monde savait et 800 000 personnes sont été tuées !"

Et Cotler répète des phrases qu’il a depuis longtemps polies : "Quand on arrive à l’Iran, cet Etat a signé la convention "plus jamais cela !" en 1949 et l’a ratifiée en 1956. Les propos d’Ahmedinejad sont clairement des appels au génocide et contreviennent à la convention signée. C’est une plaidoirie pour le plus horrible des crimes, le génocide, insérée dans la haine la plus virulente, l’antisémitisme. Cet appel est propulsé par une intention déclarée publiquement, celle d’acquérir des armes nucléaires dans ce but et magnifiée par des défilés dans les rues de Téhéran de missiles Shihab-3 drapés dans le slogan "Effacez Israël de la carte"

Or les remèdes sont clairs. Devant une culpabilité flagrante, le prétendu engagement universel aux valeurs humaines et la loi offrent de nombreuses possibilités de prévenir un génocide annoncé et de punir ceux qui le préconisent". Cotler les cite avec lassitude :

punition par le biais de la convention que j’appelle "plus jamais cela !" qui autorise l’ONU à imposer toute sanction au régime Iranien
débat et action personnelle initiés par le Secrétaire Général qui a l’autorité personnelle de référer tout sujet qui menace la paix et la sécurité dans le monde au Conseil de Sécurité
porter les faits devant la Cour Internationale de Justice, à l’initiative de l’Onu ou d’un état membre, comme cela a été fait contre Israël à propos de la Barrière de Sécurité
poursuites criminelles contre Ahmedinejad à la Cour Criminelle Internationale
placer cet homme et d’autres suspects sur une liste noire leur interdisant l’entrée dans certains pays.

"La route de la prévention d’un génocide en formation est largement ouverte mais où est la volonté de la suivre ?" Cotler visite fréquemment Israël et il est la cheville ouvrière d’un groupe, comprenant le Pr Alan Dershowitz, qui prépare des mesures légales contre les plans génocidaires d’Ahmedinejad. Il dit clairement que le Canada a l’intention de mener une action : "j’ai parlé au ministre des Affaires Etrangères et au premier ministre. Ils envisagent un des "remèdes" cités et ils le feront"

Cotler est en pourparlers avec des membres du Comité juridique du Sénat américain, avec le gouvernement hongrois qui examine cette question, avec l’Argentine, qui a récemment expédié des mandats d’arrêt contre l’ex président Hashemi Rafsanjani et d’autres officiels Iraniens, impliqués dans les attentats contre des bâtiments de la communauté juive de Buenos Aires en 1994. Il a aussi de grands espoirs de voir l’Allemagne agir seule ou à la tête de l’Union européenne depuis le 1/1/07. Cotler a écrit au nouveau secrétaire général de l’Onu Ban Ki Moon qui a jugé inacceptables les propos d’Ahmedinejad, le jour de son installation.

Mais alors qu’en est-il d’Israël, le pays le plus explicitement visé ? Cotler a rencontré des membres du gouvernement en septembre. Il soupire "j’ignore pourquoi Israël se tient dans l’ombre et n’agit pas à travers l’un des "remèdes" puisqu’il est directement menacé"

On peut présumer que l’expérience des instances internationales n’encourage en rien Israël à faire appel à elles et ce pays ne souhaite pas être à la tête d’une telle action ? mais devrait intervenir pour pousser d’autres nations à assumer leur responsabilité. Malheureusement les nations ne reconnaissent pas, ni ne connaissent leurs obligations.

Quand il était ministre de la justice du Canada en 2004, Cotler rappelle "Je peux vous affirmer que 3 ministres de la Justice du G8 n’étaient vraiment pas au courant du génocide en cours au Darfour. Les gens vivent dans des bulles. On doit leur apporter les faits et sonner l’alarme !"

En Juin dernier les Iraniens envoient une délégation à la première rencontre du Conseil pour les droits humains de l’ONU à Genève qui incluait un procureur général de Téhéran, Saïd Mortazavi. Ce dernier était impliqué dans l’arrestation illégale, la torture et le meurtre d’une journaliste Canadienne Zahra Kazemi. Le Canada a demandé son arrestation. N’attendant même pas la réaction de la Suisse, Motazavi s’est enfui de Genève. Cotler commente "Ceci vous démontre ce qu’on peut faire s’il y a la volonté de le faire"

Par contre, 3 mois plus tard, un homme qui entraîne manifestement des terroristes et qui menace d’éliminer un état appartenant aux Nations Unies, Ahmedinejad, se présente au siège de l’Onu à New York. Aucune liste noire ne l’a arrêté. Aucune poursuite judiciaire pour ses incitations génocidaires. Il était libre de pontifier sur la manière de "parvenir à la paix, la tranquillité et au bien être de tous, dans un monde en proie à la domination militaire et ? à la propagation du terrorisme" devant un auditoire extasié à l’Assemblée Générale de l’Onu, organe ostensiblement dédié à empêcher la menace de l’usage de la force par un état contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique d’un autre état. Ses hôtes n’ont rien perçu de l’ironie de la situation, mais Ahmedinejad lui l’a probablement perçue. La récente et bruyante négation de l’holocauste par l’Iran a provoqué des vagues de protestations indignées. Cotler ne s’en plaint pas. Mais quand tant de gens s’indignent devant la négation d’un génocide passé, il se demande pourquoi on en trouve si peu qui cherchent à prévenir un autre.

Ni le Conseil de Sécurité ni l’Assemblée Générale de l’Onu n’ont débattu des intentions du président Iranien de détruire l’Etat d’Israël. Ahmedinejad s’est moqué des sanctions tardives et anémiques de l’Onu qui devaient sanctionner et arrêter son programme nucléaire et il a bien précisé que personne n’arrêterait ce programme. Pourquoi penserait-il différemment de la convention "plus jamais cela !" , devenue un slogan vide de sens.

Envoyé par Hélène - le Mardi 28 Juillet 2009 à 16:11
Y aura-t-il un DÉMANTELLEMENT de la "solution finale iranienne " ?

http://www.desinfos.com/IMG/article_PDF/article_3934.pdf

Extrait :

Date de mise en ligne : vendredi 4 novembre 2005
« La position de l'Iran sur ce phénomène fâcheux (Israël) a toujours été très claire. Nous
avons répété à maintes reprises que la tumeur maligne qu'est cet État doit disparaître de la
région. »
Non, ce ne sont pas les paroles prononcées la semaine dernière par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.
C'est une déclaration émise en décembre 2000 par Ali Khamenei, le guide suprême de la République islamique
d'Iran.
C'est dire que l'exhortation d'Ahmadinejad à la destruction d'Israël n'avait rien de nouveau, mais s'inscrivait dans les
habitudes bien rodées de la rhétorique et de l'ambition du régime, à qui le cri de «Mort à Israël» sert de mot d'ordre
depuis plus d'un quart de siècle. Ainsi, dans son appel du 26 octobre à une guerre génocidaire contre Israël,
Ahmadinejad cita l'ayatollah Khomeini, le fondateur de la République islamique, qui déclara, des décennies plus tôt:
«Le régime occupant Jérusalem doit être éliminé des pages de l'histoire.» Un projet ignoble qu'Ahmadinejad juge
«très sage».
Envoyé par Hélène - le Mardi 28 Juillet 2009 à 16:19
Merci Hélène pour ces intéressantes informations. Effectivement, on peut se demander en toute conscience quand le monde, dit civilisé, se réveillera enfin de sa léthargie pour se comporter avec responsabilité et bon sens, avant qu'il ne soit trop tard.

HAM ISRAEL HAYE Sourire
Envoyé par Viviane_005 - le Mercredi 29 Juillet 2009 à 05:07
L'année dernière, le candidat Barack Obama déclarait en pleine campagne présidentielle lors d'un discours devant l'organisation juive AIPAC: "Jérusalem restera la capitale d’Israël et ne doit pas être divisée."

mercredi 22 juillet 2009
250 rabbins à Obama: Touche pas à Jérusalem !!!

250 rabbins ont signé une lettre adressée à Barack Obama, dans laquelle ils enjoignent le président américain à stopper ses menaces sur la ville sainte de Jérusalem

http://serumdeliberte.blogspot.com/2009/07/250-rabbins-obama-touche-pas-jerusalem.html


.Heads of the Pikuach Nefesh rabbinical committee have begun collecting the signatures of rabbis in Israel on a letter to United States President Barack Obama. The letter demands that Obama cease talking about ending Jewish construction in Jerusalem and stop pressuring Israel in that direction.

In a reference to the upcoming “nine days” which culminate in Tisha B’Av, the rabbis tell Obama that “during these days, in which the Jewish people mourns the destruction of Jerusalem and marks the disgraceful memory of its destroyers, we are certain that you, Mr. Barack Obama, do not want to enter that disreputable list of those who raise their hand to strike Jerusalem and those who live in it.”

The rabbis note that during his visit to the Middle East, Obama showed “impressive erudition” in the Koran. “As one who is familiar with the Koran, you surely know that the city of Jerusalem is not even mentioned in it once,” they said.

...The rabbinical letter ends with a clear request: “If you, Mr. Obama. Wish to leave any chance at all for peace and quiet in the Middle East, take your hands off the Holy City of Jerusalem right now!”

Two hundred and fifty rabbis have signed the appeal, and efforts are being made to collect the signatures of almost every single rabbi in Israel before the letter is sent to Washington.
Envoyé par Hélène - le Jeudi 30 Juillet 2009 à 06:09
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org



Tags Vidéo



Dernière mise à jour, il y a 5 minutes