English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Vidéo

Tu n'as rien vu à Auschwitz (1/2)

A travers les entretiens avec Georges Bensoussan, historien du Mémorial de la Shoah de Paris, et Pierre-Jérôme Biscarat, historien à la Maison d'Izieu, Mémorial des enfants juifs exterminés, cette première partie montre deux lieux symboliques de la vie des Juifs d'Oswiecim, l'ancienne synagogue et l'ancien cimetière et explique l'histoire et le fonctionnement des camps d'Auschwitz I et II.
6 commentaires
J'ai beau tourner ça dans tous les sens, j'ai du mal à trouver que l'Humanité est plus victime que les Juifs.
Envoyé par Didier_020 - le Lundi 28 Décembre 2009 à 09:00
Je soupçonne Georges Bensoussan d'être touché par la culpabilité juive lorsqu'il dit qu'on parle trop de la Shoah et qu'il semble donner raison à ceux qui trouvent qu'on parle trop des Juifs dans la Shoah. Car ceux-là, par leur propos même prouvent que la machine judéophobe n'est pas éteinte. Il est donc trop tôt pour élargir le point de vue historique en disant :"les humains ne se respectent pas entre eux, en voici la preuve à partir de laquelle tout change". Cette vérité est secondaire dans notre contexte. La considérer, c'est certes encourager un rapprochement des coeurs et consciences propices à vaincre des sytèmes de haine transmis de générations en générations en invoquant l'amour Universel. Mais il ne faut pas pour autant négliger le contexte d'aveuglement des Français sur leur antisémitisme toujours d'actualité. Preuve en est : la façon dont le peuple se permet de juger Israël. Il ne faut pas non plus négliger que ce glorieux sentiment d'amour universel est manipulable à merci : preuve en est : la victimisation des palos.
C'est pourquoi je ne suis pas d'accord avec le préambule de ce document vidéo. Je ne suis pas un pacifiste à croire que parler d'amour éteindra les ardeurs voleuses et meurtrières. Georges Bensoussan rêve et ce faisant invite le peuple Juif à mutiler sa parole, l'expression de sa douleur alors que c'est l'ultime argument pour protéger les consciences anfourbées de la récidive antisémite.

Envoyé par Didier_020 - le Mardi 29 Décembre 2009 à 07:26
La Shoah et bien sûr la victoire des Alliés ont permis de constituer un surmoi collectif destiné à protéger les Juifs de la haine immanente qui les touche. Les forces sombres attaquent ce surmoi de toutes les façons : déni, lassitude, circonvolutions autour du statut de victime...
Ne leur donnons pas un procédé supplémentaire (la relativisation : "ce n'est pas l'antisémitisme qu'il faut retenir de la Shoah mais la capacité de barbarie des humains dans un certain contexte")
Gardons cet acquis précieusement qui génère des arguments d'autorité dans bien des débats qui gràce à lui n'ont pas lieu, qui permet d'avance vers une reconnaissance par les antisémitismes de leur haine (meilleur moyen de briser la machine un jour)
Envoyé par Didier_020 - le Mardi 29 Décembre 2009 à 07:37
Ceux qui parlent trop de la Shoah sont souvent ceux qui en parlent mal pour en dénaturer la réalité Embarrassé merci pour cette video essentielle
Envoyé par Aniela - le Jeudi 31 Décembre 2009 à 08:36
qu'entendez-vous par "en parler mal" Aniela?
Envoyé par Didier_020 - le Samedi 2 Janvier 2010 à 06:25
Il y a un silence qui respecte infiniment la mémoire des victimes, un silence obligé lorsqu’on réalise la monstruosité inconcevable de ce que fût la Shoah, pas seulement un projet mais une abomination mise en acte, pas seulement une monstruosité inhumaine mais une monstruosité inhumaine industrialisée. Comment peut-on être humain et être capable d’une telle horreur, c’est bien une question qui défigure toute l’humanité. Qu’une telle réalité à ce point inhumaine se soit réellement passée brise les mots et ne peut qu’obliger au silence. Mais non pas à un silence destiné à oublier, à taire ou à nier, un silence instrumentalisé destiné à manipuler la mémoire des peuples au service d’une idéologie politique, mais un silence qui communie dans la profondeur des cœurs à la souffrance du peuple juif en premier, et avec eux, à celle de tous ceux qui ont partagé ce martyr.
" parler mal " de la Shoah, c’est l’instrumentaliser. C’est, pour reprendre l’expression d’un article non signé publié par JSS ~ http://www.juif.org/go-blogs-20028.php ~ en parler pour la dénoncer d’autant plus qu’on aimerait interdire aux gens d’en parler. C’est parce que trop nombreux sont les échos donnés aux voix qui font violence à la Shoah qu’il faut actuellement parler de sa réalité comme le fait cette video. C’est ce que je voulais dire, Didier
Sourire
Envoyé par Aniela - le Dimanche 3 Janvier 2010 à 13:43
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org



Tags Vidéo



Dernière mise à jour, il y a 53 minutes