English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Voyage & Tourisme

Marseille : El Al table sur une desserte quotidienne en 2009

La compagnie nationale d’Israël, née en 1948, est devenue une compagnie privée en 2005. Avec 3 462 456 millions de passagers, El Al a enregistré 84.4% de taux de remplissage en 2007. Mais l’ouverture du ciel israélien et l’arrivée des low cost sur la destination, pourraient changer la donne. Ainsi, El Al revoit sa stratégie en renforçant ses dessertes au départ de la France et notamment de Marseille, escale devenue un enjeu majeur pour la compagnie. Izy Cohen, directeur général d'El Al pour l'Europe de l'Ouest et Gilles Tetelbom, délégué commercial région Sud, sont aux anges. Le trafic aérien a littéralement flambé au départ de Marseille en 2007, avec un bond de 20%, soit un total de 40 000 passagers.

De quoi donner des ailes à la compagnie qui a décidé grâce à ces « résultats exceptionnels enregistrés durant l'année 2007 », comme l'a rappelé Izy Cohen, de mettre en service dès avril 4 vols hebdo et jusqu'à 5 vols hebdomadaires en été.

Plus ambitieux : l'objectif affiché dès 2009 est d'offrir un vol quotidien grâce, notamment, à l'arrivée de 737/800 et 737/700 nouvelle génération dans la flotte à partir de l'été 2008. Pour y parvenir tout en faisant attention à la concurrence régionale (New Axis) et nationale (CorsairFly), on poursuivra la politique de rigueur tarifaire.

« En 2007, nous avons eu 141 jours pendant lesquels le prix entre Marseille-Tel Aviv/Eilat (A/R) était entre 330€ et 375€ TTC. En 2008 nous prévoyons plus de 150 jours avec des prix entre Marseille-Tel Aviv/Eilat A/R à partir de 330€ TTC. »
L'arrivée de CorsairFly pourrait coûter 5% de parts de marché Globalement, le marché français d'El Al représenté 377 851 passagers en 2007, soit une progression de 6.5% par rapport à 2006. La compagnie détient aujourd'hui 49% de part de marché mais l'arrivée de CorsairFly et de ses 2 vols hebdo, pourrait lui coûter 5% de parts de marché.

Une environnement concurrentiel qui dope le développement et le marketing. « El Al ne peut rester une Compagnie communautaire », rappelle Izy Cohen.

L'entreprise pousse donc ses pions tous azimuts : faire de l'aéroport de Ben Gourion un hub du trafic long courrier, accélération des ventes sur internet, création d'un call center en France (en juin) avec 18 personnes, consolidation du marché ethnique mais aussi exploration de nouveaux créneaux tels le tourisme français vers Israël et le développement du tourisme israélien en Provence.

« Nous devons faire du service au passager le centre de nos préoccupations et de nos efforts mais aussi accroître les services et produits aux passagers tout en mettant la fidélisation de nos clients au cœur de nos préoccupations. »
Toute l'actualité avec TourMaGazine.fr
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 5 minutes