English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Antisémitisme : racisme envers les Juifs & Israël

Pologne : quand la presse explique comment « repérer un juif »

Pologne : quand la presse explique comment « repérer un juif » - © Juif.org

Un journal nationaliste polonais ayant une distribution nationale a publié en première page un article expliquant aux lecteurs comment « reconnaitre un juif ».

L’hebdomadaire de langue polonaise Tylko Polska, ou « la Pologne seulement », mentionne en première page « Noms, traits anthropologiques, expressions, apparences, traits de caractère, méthodes de fonctionnement » et « activités de désinformation ».

Le texte dit également : « comment les vaincre ? Cela ne peut pas durer ! »

La page comporte également un titre intitulé « Attaque contre la Pologne lors d’une conférence à Paris ». Il est fait référence a une conférence sur les études de l’Holocauste tenue le mois dernier au cours de laquelle des nationalistes polonais se sont plaints de ce que les orateurs étaient anti-polonais. Cet article représente une photo de Jan Gross, un érudit polonais-juif de l’Université de Princeton, expert sur la complicité de la Pologne dans l’Holocauste, et fréquemment attaqué par les nationalistes.

Pologne Seulement est publié par Leszek Budl, candidat politique nationaliste marginal et parfois musicien qui a chanté des chants antisémites. Le journal a été repéré mercredi à la Chambre Basse (Sejm) du parlement polonais, dans le cadre du paquet de périodiques de la semaine.

Michal Kaminski, un législateur conservateur, a protesté contre l’article et sa présence au parlement.

Le centre d’information du Sejm a répondu que « la chancellerie du Sejm demandera le retrait de la publication du paquet de presse. »

 

29 commentaires
condamner la Pologne, les polonais d'aujourd'hui que nous pouvons remercier de refuser l'islam et avec qui nous avons intérêt d'être amis et alliés dans ce sauvetage de la civilisation européenne. Je n'ai pas entendu le gouvernement polonais faire l'apologie de l'antisémitisme. Il n'est pas question de passer sous silence l'antisémitisme d'où qu'il vienne, mais il faut rester juste et mesuré et surtout, ne pas se faire instrumentaliser par l'UE immigrationniste qui fait la guerre aux gouvernements qui ne lui cèdent pas ! La Pologne doit être soutenue de toutes nos forces et ne doutons pas une seconde que l'UE hésite à qualifier de fascistes, nazis, antisémites, peste brune etc. tous ceux qui veulent fermer leurs frontières à l'islam ou l'Afrique..
Sans doute, la Pologne chrétienne s'est sentie remise en cause dans son identité (avant Vatican 2) par le fait qu'elle avait une communauté juive très importante, dans des temps tragiques où elle a été partagée, occupée....ce qui a fait exploser l'antisémitisme mais ce sont des sentiments chrétiens qui ont aussi inspiré les "justes"..A présent, il y a eu "Vatican 2", le pape Voijtila pour faire évoluer le regard chrétien sur ses origines juives. et nous avons un ennemi commun : l'islam !
Envoyé par Laurent_064 - le Vendredi 15 Mars 2019 à 13:09
nous n'avons pas critiquér le gouvernement polonais ;seulement les polonais ;j'ai eu a cotoiyer quelques polonais dans des circonstances diferentes ,je peut affirmer que tous étaient anti-juis anti-semites anti israel etc.....
Envoyé par Sam_022 - le Vendredi 15 Mars 2019 à 16:22
Les juifs qui ont voté ou fait voter , en Europe pour l'immigration musulmane qu' ils soient de gauche, de droite ou du centre se sont fait eux- mêmes les ennemis des peuples européens, ils se sont entourés d'antisémites qui imposent coutumes et règles de l'islam dès qu'ils sont assez nombreux pour cela. Ces juifs alimentent un antisémitisme qui croit que tous les juifs sont leurs ennemis., les ennemis des patriotes...or les partis anti- immigration sont généralement proches d'Israël et contre le projet arabe "palestinien". Nous sommes libres et responsables des forces que nous favorisons et celles que nous favorisons. Le clivage n'est plus gauche, droite ou centre; il est entre mondialistes immigrationistes qui se considèrent "progressistes" et patriotes, désignés par leurs adversaires de "populistes" , "extrême droite" , pour ne pas dire "nazis". A croire les résultats électoraux; les français se seraient mis au nazisme ! Comique non ?
Envoyé par Laurent_064 - le Vendredi 15 Mars 2019 à 20:53
Bon ! Devons- nous considérer que le peuple polonais est resté foncièrement antisémite ? Peut-être mais , question: le sont- ils comme les musulmans ? Comment vivent les juifs polonais qui restent ? Les polonais sont- ils opposés au dialogue d'amitié que les papes , depuis Jean 23, nouent avec le peuple juif ?
En quoi consiste l'antisémitisme polonais ? La haine du juif est toujours enseignée par le coran...l'église polonaise enseigne-t-elle toujours que les juifs ont tué le christ ?
Envoyé par Laurent_064 - le Vendredi 15 Mars 2019 à 21:23
Les polonais ont délibérément choisi l'antisémitisme le plus virulent, et le plus ancien, l'antisémitisme chrétien, celui de l'église aussi bête que méchant, pratiquant les massacres de masse, l'exclusion, le bannissement et les injustices en tout genre contre les juifs.
Quant au gouvernement -tous ne sont que des hommes- il a bien encouragé et dirigé un antisémitisme d'état
une loi polonaise de 1939 (un peu avant l'agression allemande) interdisait aux juifs de plaider en justice.
A l'époque contemporaine une expulsion générale des juifs a été orchestrée par le gouvernement polonais, juste après la victoire d'Israël en 1967.
Je rappelle l'œuvre monumentale de Jacques Lanzman, la bêtise, la méchanceté, l'ignorance crasseuse et l'antisémitisme des polonais y est dépeinte sans apprêts !
La justification des massacres des juifs par les polonais est primaire : puisqu'ils ont assassiné le christ de manière aussi odieuse, tout est permis, aucune excuse, aucune pitié, aucune commisération.
L'église a fait du bon travail et les polonais n'ont pas inventé la poudre...
Envoyé par Thierry_051 - le Samedi 16 Mars 2019 à 10:08
Cet argumentaire, Thierry, évoque un antisémitisme passé en Pologne que personne ne nie. Quelle loi a chassé les juifs de Pologne en 1967 ? Ne s'agit-il pas de retours volontaires en Israël ? Je crois les juifs plus en sécurité aujourd'hui en Pologne qu'en France !
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 16 Mars 2019 à 12:24
Shalom Laurent_064,
Tes écrits reflètent la réalité, aujourd'hui il faut mieux être Juif en Pologne qu'en France...
Un film retrace bien le climat de la Pologne de 1939/45. Moshé, un enfant de 15 ans qui a survécu dans les forêts avec les maquisards ensuite dans l'armée rouge et 1945 dans la police secrète Polonaise pour donner la chasse à tous les collabos !!!
Un autre film sur cette période Ne te retourne pas mon fils A voir..
Envoyé par Michel_129 - le Samedi 16 Mars 2019 à 13:00
La faiblesse de l'argumentaire qui consiste à évoquer l'antisémitisme polonais; c'est qu'il fait référence à l'antisémitisme en Pologne il y a 70 ans. Aucune référence à la dénazification par l'Urss. Aucune référence à l'intégration de la Pologne dans l'UE, aucune référence à jean paul 2 . Aucune loi citée interdisant la Pologne aux juifs en 1967. Et où sont les massacres de juifs dans la Pologne de nos jours ?(à la différence de la France.)
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 16 Mars 2019 à 13:28
Les ferments de l'antisémitisme polonais, sont l'église , une forte communauté juive et l'invasion par les nazis. Aujourd'hui, l'église a été réformée, il n'y a plus de communauté juive importante en Pologne, et le nazisme a été vaincu. L'antisémitisme ne peut y être que résiduel car structurellement il est inexistant et conjoncturellement la Pologne ne connaît aucune menace d'être submergée par une communauté juive !
Je crains fort que tout article suggérant que la Pologne est un pays antisémite aujourd'hui, ait un but électoraliste en faveur d' un parlement UE immigrationniste. C'est un jeu d'influence pour désorienter l'électeur hésitant, et pour l'orienter pour qu'il vote contre ce qu'il croit être l'antisémitisme. Macron ne fait que ça ! Soros ne fait que ça ! Si ce sujet de l'antisémitisme polonais n'avait rien à voir avec un pays qui ferme ses frontières, je serais moins suspicieux !
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 16 Mars 2019 à 13:51
Le 10 juin 1967, jour de la fin de la guerre des Six Jours entre Israël et les pays arabes, la Pologne rompt ses relations diplomatiques avec Israël. Mais, les Etats arabes étant considérés par beaucoup de Juifs polonais comme des États satellites du régime de Leonid Brejnev, beaucoup de Juifs Polonais soutiendront les Israéliens. En 1967, la très grande majorité des 40 000 Juifs résidents en Pologne sont parfaitement assimilés dans la société polonaise. Malgré cela ils furent l’année suivante la cible d’une campagne menée par le pouvoir central assimilant des origines juives à des sympathies sionistes et donc à une trahison envers la Pologne.

En mars 1968, des manifestations d'étudiants à Varsovie (Mars 1968) fournissent une excuse au gouvernement Gomułka pour canaliser les sentiments anti-gouvernementaux sur une autre cible. Ainsi, le chef de la sécurité Mieczysław Moczar, utilisa la situation comme prétexte pour lancer une campagne de presse antisémite (bien qu’officiellement, seul le sionisme soit attaqué). Cette campagne antisémite soutenue par le parti et le gouvernement entraînera l’éviction des Juifs du Parti ouvrier unifié polonais et des postes d’enseignants dans les lycées et les universités. À cause de la pression, politique et policière, quelque 25 000 Juifs vont émigrer entre 1968 et 1970. La campagne qui visait plus particulièrement les Juifs ayant exercé de hautes fonctions pendant la période stalinienne.
Envoyé par Thierry_051 - le Samedi 16 Mars 2019 à 16:33
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 8 minutes