English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Espionnage : les Etats-Unis ont loué un appartement en face d'Ehoud Barak

Espionnage : les Etats-Unis ont loué un appartement en face d'Ehoud Barak - © Juif.org

Suite aux rapports montrant que les Etats-Unis ont surveillé les emails et les appels téléphoniques d'importants ministres israéliens, il a été révélé qu'en juin 2007, peu de temps après qu'Ehoud Barak ait été nommé ministre de la défense, la sécurité israélienne a noté que l'administration américaine avait loué un appartement dans la même rue de Tel Aviv dans laquelle se trouve la résidence de Barak, juste en face de son appartement, a rapporté dimanche la presse israélienne.

Washington a insisté sur la fait qu'il n'y avait pas de lien de causalité entre la nomination de Barak et la location de l'appartement (qui selon eux était pour un Marine travaillant dans l'équipe de sécurité de l'ambassade américaine) en dépit du fait que les renseignements israéliens ont détecté des quantités considérables de matériel électronique livrés dans cet appartement.

Des documents parus au cours du week-end ont confirmé la suspicion israélienne, selon lesquels l'agence de sécurité nationale américaine (NSA) et les renseignements britanniques (GHCQ) ont intercepté les courriers électroniques de l'ex-dirigeant israélien, alors que Barak était ministre de la défense.

Les rapports, parus dans Der Spiegel, le New York Times et The Guardian, déclarent que les bureaux de l'ancien premier ministre Ehoud Olmert et du premier ministre Benyamin Netanyahou étaient également surveillés.

Barak a refusé de commenter, mais s'est prononcé sur des questions similaires dans le passé, et a toujours dit que depuis sa nomination comme chef de la direction du renseignement militaire en 1983, il a toujours tenu compte du fait qu'il puisse être surveillé.

Olmert, qui était premier ministre durant la période pendant laquelle l'espionnage révélé a eu lieu, a souligné que le compte email qui était suivi était "public, et la possibilité que tout dommage sécuritaire ou de renseignement ait été fait est proche de néant."

Des sources de la défense israélienne estiment néanmoins que les récentes révélations pourraient être la pointe de l'iceberg, et que la plupart des sources contrôlées ne posaient pas de grands risques, mais que des incidents de surveillance plus sensibles pourraient être révélées.

Le ministre des affaires stratégiques, Youval Steinitz, a abordé le sujet, disant que : "nous ne surveillons pas le président des Etats-Unis, la Maison Blanche ou le secrétaire a la défense des Etats-Unis. Nous devons parvenir à une solution avec les américains."

Steinitz a déclaré qu'Israël était conscient que "tout le monde veut nous espionner", affirmant qu'il "est illégitime" d'espionner de hauts responsables israéliens, car Israël a une alliance de renseignements avec les Etats-Unis. "L'espionnage du premier ministre et du ministre de la défense est inacceptable" a-t-il ajouté.

Des sources israéliennes ont également souligné que, à la lumière des rapports d'espionnage, la détention de Jonathan Pollard, un espion israélien, est illégitime. "Si l'affaire Snowden parvient à choquer quiconque dans le mur de l'hypocrisie américaine qui détient Pollard, alors peut-être que ce rapport aura fait quelque chose de bien," a déclaré une source.

Le ministre des transports, Israël Katz, a déclaré : "maintenant le secret est public. Les Etats-Unis ont systématiquement espionné les leaders politiques et sécuritaires. Est-ce ce que font les amis ? Pollard a été arrêté pour beaucoup moins. J'ai l'intention de proposer au cabinet ministériel aujourd'hui qu'Israël exige un engagement américain à arrêter la surveillance et à libérer Pollard à la lumière des récents rapports."

11 commentaires
Dommage que ce "détail" n'ait pas été connu plus tôt.

Si ça avait été le cas, il aurait été très facile d'organiser, dans cet appart. espionné par des abrutis anti-sémites, des manifestations curieuses et surréalistes qui auraient pu faire l'objet de rapports délirants, et surtout mensongers, afin de discréditer à tout jamais ces "espions de mes genoux".....

L'humour Juif, il n'y a que ça de vrai pour "foutre en l'air" toutes les plus mauvaises intentions à l'égard d'Israêl et du monde Juif en général...

AM ISRAEL HAY
Envoyé par Viviane_005 - le Lundi 23 Décembre 2013 à 20:38
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 23 minutes