English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Opinions

Les dictateurs, c'est mieux que les islamistes élus

Les dictateurs, c'est mieux que les islamistes élus

Qui est le pire, le Président Mohamed Morsi, l'islamiste élu cherchant à appliquer la loi islamique en Egypte, ou le président Hosni Moubarak, l'ancien dictateur déchu pour avoir tenté d'initier une dynastie? De façon plus générale, un ordre libéral, démocratique a-t-il plus de possibilités d'émerger avec des idéologues islamistes qui triomphent par la voie des urnes ou avec des dictateurs cupides qui n'ont en vue que leur propre survie et leur exercice du pouvoir?

Les actions récentes de Morsi fournissent une réponse, établissant que les islamistes sont encore pires que les dictateurs.

Cette question a été soulevée dans un débat intéressant pour le compte de Intelligence Squared US au début d'octobre lorsque Reuel Marc Gerecht, de la Fondation pour la Défense des Démocraties, et Brian Katulis, du Centre pour le Progrès Américain, ont soutenu que "les islamistes élus c'est mieux que les dictateurs" , tandis que Zuhdi Jasser, du Forum islamique américain pour la démocratie, et moi-même, soutenions le contre-argument. Eh bien, personne n'a vraiment argumenté «pour» personne. L'autre équipe n'a pas approuvé les islamistes, nous n'avons pas, bien sûr, célébré les dictateurs. La question était plutôt quel type de gouvernant est le moindre de deux maux, et peut se battre pour imposer la démocratie.

Katulis a blâmé les dictatures pour favoriser «les sortes d'idéologies» qui ont conduit au 11 septembre et Gerecht a insisté sur le fait que les juntes militaires, et non les islamistes, sont généralement «le vrai danger .... La seule façon que vous avez d'obtenir un ordre plus libéral dans le Moyen-Orient c'est à travers les gens de religion» qui votent pour avoir les islamistes au pouvoir. Katulis a fait valoir que les élus islamistes changent et se transforment, devenant de moins en moins idéologiques et plus pragmatiques ; ils évoluent en réponse à la prise de conscience de la rudesse de la politique qui les fait retomber sur terre pour se concentrer sur les «besoins essentiels» tels que la sécurité et l'emploi.

En Irak, Gerecht a affirmé avoir observé «un véritable raz –de- marée de gens qui étaient autrefois des islamistes purs et durs qui …sont devenus des démocrates assez profondément convaincus, pour ne pas dire libéraux». Quant à l'Egypte, il a noté d'un ton approbateur, mais de façon inexacte que "Les Frères musulmans ont de graves débats internes parce qu'ils n'ont pas compris comment gérer [leur succès]. Or nous ce que nous voulons c'est qu'ils règlent la question en se disputant pour aller de l'avant»

Jasser et moi avons répondu à ce catalogue d'inexactitudes (les juntes militaires ont conduit au 11 septembre?) et de vœux pieux , prenant leurs désirs pour des réalités (les vrais croyants feront des compromis sur leurs objectifs? Une immense vague, véritable raz-de-marée, d'islamistes irakiens sont devenus libéraux?) en affirmant d'abord que les idéologues sont «des dictateurs cortico-dépendants»qui ne se modèrent pas en atteignant le pouvoir, mais se préparent à attaquer, construisent les bases pour rester indéfiniment au pouvoir. Deuxièmement, les idéologues négligent les questions mêmes sur lesquelles nos adversaires ont mis l'accent- la sécurité et l'emploi - en faveur de l'application des lois islamiques. Les dictateurs cupides, en revanche, faute d'idéologie et de vision, n'ont pas une vision de la société et peuvent donc être convaincus de s'orienter vers le développement économique, les libertés personnelles, un processus politique ouvert, et la règle de droit (par exemple, la Corée du Sud).

Et voilà, Morsi et les Frères musulmans ont suivi exactement notre scénario. Depuis qu'il a pris le pouvoir en août, Morsi (1) a mis à l'écart l'armée, s'est ensuite concentré sur l'enracinement et l'expansion de sa suprématie, notamment en émettant une série d'ordres le 22 novembre par lesquels il s'arrogeait des pouvoirs autocratiques et en répandant les théories du complot sioniste à propos de ses adversaires. Il a ensuite (2) donné un coup de boutoir par une constitution orientée islamiste le 30 novembre et a appelé à un brusque référendum le 15 décembre. Absorbé par ces deux tâches, il a pratiquement ignoré les multiples problèmes qui affligent l'Egypte, en particulier la crise économique imminente et le manque de fonds pour payer la nourriture importée.

La prise de pouvoir de Morsi a stimulé les Egyptiens anti-islamistes pour unir leurs forces comme c'est le cas dans le «Front de salut national» et se confronter aux islamistes dans les plus violents combats de rue jamais vus en six décennies, le forçant à retirer partiellement ses ordres du 22 novembre. Ironie du sort, après avoir habilement mis de côté l'armée en août, le fait pour Morsi d'avoir été trop loin a créé des circonstances qui ont renvoyé l'autorité ultime aux généraux, qui peuvent intervenir pour ou contre lui. En choisissant des sympathisants des islamistes comme officiers supérieurs et en offrant des privilèges militaires renforcés dans le projet de constitution, il a, selon toute vraisemblance gagné leur soutien. La loi martiale est probablement pour bientôt

En seulement trois mois, Morsi a montré qu'il aspirait à de plus grands pouvoirs dictatoriaux que ceux de Moubarak et que son régime laissait présager être une calamité encore plus grande pour l'Egypte que ne le fut Moubarak. Il a parfaitement justifié le point de vue de Jasser et mon point de vue: c'est mieux d'avoir des dictateurs que des islamistes élus. Comme je l'ai noté dans le débat, les Occidentaux devraient claquer la porte au nez aux dictateurs idéologiques comme les islamistes tout en faisant pression sur les dictateurs cupides pour permettre [le développement] de la société civile. Cela offre la seule porte de sortie de la fausse alternative entre les deux formes de tyrannie.

Par Daniel Pipes
The Washington Times
http://fr.danielpipes.org/12313/dictateurs-islamistes-elus
Version originale anglaise: Better Dictators than Elected Islamists
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

14 commentaires
Les islamistes ont, de la démocratie, une conception utilitariste qu'une déclaration récente de Recep Tayyip Erdogan résume parfaitement : " La démocratie, c'est comme l'autobus : on en descend à la fin du voyage " . Partout, la démocratie n'est pour eux que le moyen de parvenir au pouvoir et d'installer la shariâh. Il y a, jusqu'à présent, incompatibilité foncière entre la démocratie, l'état d'esprit démocratique, et l'Islâm. Une fois parvenus au pouvoir PAR le vote démocratique, les islamiques jettent la démocratie aux orties. C'est ce qui s'est passé en Iran en 1978-1979. C'est ce qui se serait passé en Algérie en 1991-1992 si les généraux algériens n'avaient pas devancé les islamistes en brisant eux-mêmes la démocratie. C'est ce qui se passera en France ( et ailleurs ) lorsque les musulmans y seront assez nombreux.
Envoyé par Edmond_002 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 08:49
---un dictateur éliminé dans son pays, par les islamistes,ces islamistes
en produisent des milliers dans les rues à faire leurs dictatures,---
tous ces dictateurs éliminés ?? leurs pays est un volcan en éruption ??
ces pays muzz une vraie tornade--l'anarchie installé pour longtemp===
Envoyé par Chabbat - le Lundi 17 Décembre 2012 à 09:11
Ecouter je vous donne l'example les plus reel; Regarde en europe c'est la democratie, ont et bien d'accord , regarde ceux qui font de nos democraties, des musulmans "moderes", ils supporten et amenent la charia, les Champs Elysses , bientôt sera reconvertie en Souk barbaresque.Voila la vérité, qui est boycoté.
Envoyé par Julia - le Lundi 17 Décembre 2012 à 09:29
Dites-moi si je me trompe, mais je crois qu'adolphe hitler a été élu démocratiquement. On a vu le résultat. Nous avons la mémoire courte en Occident.
Envoyé par Jean Claude_005 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 09:54
Cette parasite autrichen a ete elu democratiquement , et ses idées pestiferantes, odieuses, racistes , meurtrieres, etc etc, se rependirent par tout, jusqu' à aujourdu'oui, des supporteurs imposible a les reconter, car des immenses foules semblent le trouver genial, nous devons les combattre , parceque leur idiologie est ; sordide, haineurse, , meurtriere, , etant la mêre de la ignorance, elle soumet de populationes entieres dans l'esclavage, ou aller a l'ecole est un peché, pouvoir choisir est interdit, avoir une autre culture est interdit, inmpensable, Ceux nazis islamiste, s ' ils savaient la vérité sur la fin que les destiné ses cheres nazis, "a la disparition total, ils le meprisent "encore pire qu' ils ne meprisent les autres peuples,, par contre les Juifs, son leurs ennemies,ne 'pas un seul mot d'e haine repertorie , qui ne tombe pas sur leurs tête, mais considere un peuple inteligente, je ne me rappelle pas qui parmi ses generaux, disait; "après le peuple allemans , vient le Peuple Juif , comme les plus inteligentes de la planete."
Pour tous les fideles du nazisme, islamisne, vous etes vouet a la destruction, vous ne passerez pas, dans toutes les nationes de monde déjà sont crées les poches de resistence, que ira en grandisant de jour en jour.
Envoyé par Julia - le Lundi 17 Décembre 2012 à 10:22
Dites-moi si je me trompe, mais je crois qu'adolphe hitler a été élu démocratiquement. On a vu le résultat. Nous avons la mémoire courte en Occident.
Envoyé par Jean Claude_005 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 09:54Ajouter votre commentaire !

oui Jean Claude , tu te trompes....

si tu prends le cas de l ' égypte...morsi a été élu démocratiquement comme tu le fais remarquer ....mais n ' empêche que 99 % du peuple égyptien est antisémite et surtout antiisraëlien , de plus , le peuple égyptien le reconnaît lui même " il est plus nazi que les allemands d ' hier ...et pourtant l ' on parle de démocratiearabe ou printemps arabe , et pourtant ce n ' est pas un printemps que va subir le peuple égyptien , ce printemps arabe va être de courte durée , et c ' est la charia , et les mains coupées qui vont suivre , et pourtant morsi a été élu démocratiquement .... du temps de hosni moubarak , le peuple égyptien pouvait se manifester...aujourd ' hui , morsi lui même a annoncé la victoire du oui , ce qui veut dire en clair , la victoire des frères musulmans et ça va barder , mais ça sera peine perdue ...comme en iran...les minorités sont massacrées dans l ' indifférence internationale...personne n ' ose parler ...la peur...hou hou babahou ...alors qu ' au temps de moubarak , la paix signée avec ISRAËL bien que frigide , n ' en était pas moins vraie , et le respect des minorités était visible ... aujourd ' hui le printemps arabe se transforme en hiver islamique très rude ....eh! oui !
Envoyé par Jacques_079 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 10:27
Car le probleme est que les Juifs sont jaloses a mort !
Envoyé par Julia - le Lundi 17 Décembre 2012 à 10:28
Ce que l'on ne dit pas !
C'est que dans les pays arabes en Turquie et en Iran la grande majorité de la population
est analphabète et lors des votes se réfugient dans la propagande religieuse qui leur
promet des jours meilleurs et surtout la justice promulguée par la parole des imams.
Le fait que les lettrés sont en minorités ainsi que les démocrates assoit les extrémistes
religieux dans une fonction de sauvegarde de la religion.
ON N'EST PAS SORTI DE CETTE SPIRALE INFERNALE.
Malheureusement, le peuple comme en Iran s'aperçoit que cette dictature religieuse ne leur
apporte pas une vie meilleur mais une pesanteur immense qui les contraint à accepter le
pire. La peur de D. est brandie par les religieux qui s'en serre comme une loi de Dieu pour mieux
asservir le petit peuple et le faire taire.
Tout est accepté au nom de la religion qui dicte ce qui est bon ou mauvais et la dictature des frères
musulmans en Egypte en est la démonstration.
Envoyé par Yvan_001 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 11:20
Bonjour, Jean-Claude. Non, bien sûr, vous ne vous trompez pas. Il faudrait replacer la question dans le contexte de l'époque - celui d'une démocratie des formes politiques ( celles de la Constitution de Weimar ) et d'un désaveu de la démocratie par une part importante de l'électorat, qui est fascinée et captivée par des idéologies totalitaires. Aux élections législatives de novembre 1932, les partis totalitaires recueillent ensemble plus de la moitié des suffrages ( 58, 7 % : NSDAP : 33, 1 % ; KPD : 16, 9 % ; DNVP : 8, 5 % ). Les différents courants de ce qu'on pourrait ( mais très très rapidement ... ) appeler la Démocratie chrétienne totalisent 18 % ; le parti socialiste ( SPD ) 20, 4 % ...
Dans trois pays au moins de l'Europe, la démocratie, tardivement et peu profondément implantée, a été emportée par les totalitarismes : la Russie, en 1917-1918 ; l'Allemagne, où, dès 1916, s'exerce une dictature de fait de l'Etat-Major, et qui, à partir de 1918, est déchirée par la guerre civile entre groupes totalitaires ; l'Italie, entre 1919 et 1922-24, où la masse de la population, des intellectuels, des " superstructures " se rallie au fascisme ... Et je ne dis rien du Portugal salazariste, de la dictature royale en Yougoslavie, des régimes militaro-fascistes de Pologne ( le maréchal Pilsudski, puis les colonels ), de la crise de la démocratie en Espagne au moins à partir de 1934 ... L'Europe des années 20 et 30 du XXe siècle n'est pas la terre de la démocratie triomphante,
Envoyé par Edmond_002 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 13:07
"oui Jean Claude , tu te trompes...." Envoyé par Jacques_079
Jacques, c'est bien ce que je veux dire. Les peuples allemands comme égyptiens ont voté pour des salops. Et quand on voit ce qu'ont fait les nazis, on peut imaginer de quoi sont capables les islamistes, avec l'aide de la communauté internationale. Il n'y a qu'a regarder le rapport de force à l'onu (tu sais ce "machin" dont parlait un ancien président français...)
Israël est en danger, c'est vrai, mais Israël vaincra.......avec l'aide d'Hachem.
Envoyé par Jean Claude_005 - le Lundi 17 Décembre 2012 à 13:09
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 34 minutes