English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Vidéo

Affaire Fofana: le meurtre d'Ilan reste tabou

REPORTERS: En 2006, le meurtre sauvage d'Ilan Halimi, de confession juive, avait suscité une vive émotion en France. Alors que le procès de ses tueurs présumés s'ouvre le 29 avril, peu de monde accepte d'en parler à Bagneux, où le drame a eu lieu.
15 commentaires
ecoutez bien les propos d emile!! il paraissait savoir mais ne pouvait rien faire!!! et le journaliste qui donne du monsieur, a l ordure !!!!france 24 egale a elle meme!
Envoyé par Laurence_005 - le Lundi 4 Mai 2009 à 05:20
Quelle honte En colère ! En colère ! En colère ! En colère ! CETTE POURRITURE PORTE LE NOM D'UN TSADIK NOTRE PE7RE YOSSEF.

Ce type avait de l'argent et il a graissé la patte du gardien. Bizarrement personne ne parle de ce pourri qui est un complice énorme !

Restez fidèle à la Torah et HM vous sauvera car IL EST SEUL NOTRE SAUVEUR !!!

Envoyé par Mazal_001 - le Lundi 4 Mai 2009 à 23:51
Le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a, lui, vu dans la sortie de M. Guéant un possible ‘coup électoral’. ‘A quoi joue l'Elysée et à quoi joue M. Guéant ? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela ? Pourquoi ce coup de pub ?’, s'est-il interrogé sur Europe 1. Evoquant des ‘propos d'inspiration négationniste’ de M. Le Pen, il a jugé qu'il faudrait alors ‘interdire les listes Front national aussi’. Dieudonné est convoqué mardi (Note de lexpress.fr : mais l'audience sera probablement reportée) devant le tribunal correctionnel de Paris, poursuivi pour ‘injures raciales’ après avoir en décembre dernier remis lors d'un de ses spectacles un ‘prix de l'infréquentabilité’ au révisionniste Robert Faurisson. M. Le Pen et divers responsables d'extrême droite assistaient au spectacle » (fin de l’article de lexpress.fr). (Michel Garroté : admirons la dialectique du Parti socialiste ; selon cette dialectique, on ne peut pas interdire un parti antisioniste, antisémite et révisionniste issu du lobby M'Bala M'Bala sous le prétexte fallacieux que le Font national n’est pas interdit ; ah oui, on ne peut pas interdire Hitler car on n’interdit pas Mussolini ; je suppose que la dialectique du parti socialiste obéit aux ordres du lobby des électeurs français d’origine musulmane ; aux ordres du lobby de la banlieue chaude ; aux ordres du lobby palestinien et de l’Agence France Palestine ; aux ordres du lobby de la Ligue arabe ; et au ordres du lobby de l’Organisation de la conférence islamique).

-

Copyright Michel Garroté http://monde-info.blogspot.com

-
Envoyé par Jacqueline_013 - le Mardi 5 Mai 2009 à 13:40
ilan halimi (zal)est mort a kiddoush hashem!c'est un grand miracle que la france soit pas mis a feu est a sang apres cette affaire la preuve que les juifs sont un peuple digne,helas le mossad nest pas arriver avant la police en cote d'ivoire =)
Envoyé par Avraham_004 - le Mercredi 6 Mai 2009 à 20:49
je ce je regrette c'est que le procès de son tueur n 'est pas publique , et l 'on ne sais pas ce qu 'il se passe
exactement ...mais ca doit être très dure à supporter pour la mère d' Ilan
Envoyé par Jacqueline_013 - le Jeudi 7 Mai 2009 à 07:51
article du Fiigaro ...Fofana de plus enplus isolé

Les avocats sont réunis dans la salle d'audience, juste avant l'ouverture du procès à huis clos du « gang des barbares », le 29 avril dernier. Crédits photo : Abaca
Jugé avec ses présumés complices par la cour d'assises des mineurs de Paris, le chef de «gang des barbares» refuse de répondre aux questions qui lui sont posées.

Regard braqué vers le sol, affichant tantôt un petit sourire ironique tantôt un air absent, Youssouf Fofana se tait. Depuis une semaine, la cour d'assises des mineurs de Paris étudie, à huis clos, le curriculum vitae de chacun des membres du «gang des barbares». Dans le box des accusés, l'ancien chef de bande poursuivi pour l'enlèvement, le rapt et l'assassinat d'Ilan Halimi, n'a plus rien du «meneur charismatique et éloquent» dépeint au cours de l'enquête.

«Il apparaît au contraire comme un type sans envergure, intellectuellement limité et ignorant, témoigne un avocat. Plus que jamais, on se demande comment il est parvenu à persuader tous ces jeunes de le suivre.» Silencieux lorsqu'on interroge ses coaccusés, Fofana prend la parole son tour venu. Il intervient peu. On l'entend à peine, malgré le micro que lui a spécialement fait porter la présidente en début de semaine.

«Quand on le questionne, il répond toujours par une petite déclaration absurde, et le plus souvent odieuse», relate l'avocat d'un autre accusé. Avec sa voix monocorde et son débit rapide, le caïd d'origine ivoirienne, âgé de 28 ans, esquive. «Il y a beaucoup de gens qui meurent dans le monde », répond-il un jour à Philippe Bilger, l'avocat général, qui lui demande pourquoi il refuse de coopérer. «Pour faire la guerre, il faut de l'argent», explique-t-il un peu plus tard à un conseil de la défense qui l'interroge sur la rançon demandée aux parents d'Ilan Halimi.

Vêtu d'un tee-shirt, sur lequel il a lui même écrit «The petrodollar man», il demande encore à ce que le nom de son avocat soit écrit «sur le blog d'al-Jezira»…


«Combattant de l'islam»

Pour toute réponse, Fofana livre un discours politico-religieux décousu, nourri de poncifs antisémites et d'anticolonialisme. Selon Me Didier Seban, qui représente un «geôlier» présumé d'Ilan Halimi, l'accusé «cherche à donner à ses actes crapuleux une fausse coloration idéologique».

Enfermé dans ses élucubrations, le pseudo «combattant de l'islam» est pourtant de plus en plus isolé dans le box des accusés. Depuis lundi, la cour découvre l'itinéraire des 26 autres garçons et filles, poursuivis pour avoir été mêlés de près ou de loin à l'enlèvement, la séquestration et les multiples violences infligées à la jeune victime.

Tous - ou presque - ont reconnu les faits. Beaucoup ont exprimé des regrets. «Contrairement à Fofana, ils savent qu'ils jouent gros, souligne un avocat. Visiblement, ils ne se reconnaissent pas dans son combat idéologique». Une galerie de jeunes en échec scolaire ou professionnel, sans papiers, sans pères ou livrés à eux-mêmes, défile ainsi à la barre. «À l'époque, ils n'avaient pas réussi à penser au-delà de l'instant présent, observe M e Xavier Filet, avocat de la fiancée d'Ilan. On a le sentiment qu'ils n'ont toujours pas remis leurs actes en perspective.»

Pourquoi se sont-ils raccrochés à cette entreprise criminelle ? Pourquoi n'ont-ils pas pensé à dénoncer, par exemple par un appel anonyme ? Dans une ambiance apaisée, selon un avocat, la cour d'assises a commencé à se pencher sur cette énigme. «Ce n'est pas un procès comme les autres : on ressent une gravité particulière», souligne Me Martine Scemama, avocate d'un membre de la bande. En comparaison, la salle d'audience, interdite au public, paraît terriblement vide.

«Mais ce calme risque de voler en éclats quand on rentrera dans l'examen des faits », prévientMe Francis Szpiner, avocat des parties civiles. Jeudi dernier, la famille d'Ilan Halimi a quitté la salle d'audience en raison de menaces proférées par Fofana. Depuis, les débats ont repris dans la sérénité. Mais la violence de l'accusé, comme son besoin de choquer, sont toujours à fleur de peau, prêts à ressurgir : «Si certaines personnes veulent m'humilier, je pourrai me montrer très méchant verbalement pendant deux mois et demi», a-t-il lancé - en substance - quelques jours plus tard, en pointant du doigt la partie civile.
Envoyé par Jacqueline_013 - le Jeudi 7 Mai 2009 à 08:26
JUSTICE - Les accusés se plaignent du manque de sommeil et de nourriture lié aux blocages des prisons. L'un d'entre eux assure même avoir reçu des coups...

Le «gang des barbares» prétend être mal traité en prison... Après les protestations de plusieurs accusés, les débats de leur procès ont été écourtés ce jeudi. Ils dénoncent leurs conditions de transfèrement entre prison et tribunal, l'un d'eux affirmant même avoir subi des violences.

Aït Abdelmalek prétend avoir reçu «un coup de Taser» de la part d'une unité d'élite de l'administration pénitentiaire (Eris) lors de son retour en maison d'arrêt mercredi soir, selon plusieurs avocats présents à l'audience. «Il a soulevé son tee-shirt, il a des traces de coups partout», a assuré maître Philippe Petillault.

>> A lire également: notre dossier sur le gang des barbares, ici

Manque de sommeil, de nourriture et d'hygiène

Il aurait reçu des coups en protestant contre le fait d'être amené dans une maison d'arrêt différente de celle où il est habituellement hébergé. Un changement dû au blocage des prisons par les protestations des surveillants, qui oblige les fourgons cellulaires à modifier leur itinéraire parfois plusieurs fois dans la même soirée. D’autres accusés se sont plaints du manque de sommeil.

«Cette nuit c'était l'apothéose, on les a promenés (les accusés détenus sauf Fofana escorté individuellement, ndlr) de maison d'arrêt en maison d'arrêt pour finalement les mettre à Fresnes (...) sans possibilité de se doucher et sans nourriture», a ajouté Philippe Petillault.

Une accusée ne s'est pas présentée dans le box

«La majorité n'ont pas mangé depuis hier (mercredi) midi», a dénoncé un autre avocat. Il a précisé qu'une accusée avait refusé se présenter dans le box jeudi matin, alors que devait se poursuivre l'étude des personnalités des ravisseurs et tortionnaires présumés d'Ilan Halimi.

La présidente du procès, qui se tient à huis clos depuis le 29 avril à la cour d'assises des mineurs de Paris, a décidé de suspendre l'audience jusqu'à lundi matin. Elle aurait également ordonné une expertise médicale concernant les violences dont assure avoir été victime Samir Aït Abdelmalek.
Envoyé par Jacqueline_013 - le Vendredi 8 Mai 2009 à 08:46
que c est triste!!! traiter ces racailles comme de la racaille!!! quel toupet de se plaindre ainsi apres ce qu ils ont infliges a ce pauvre Ilan! ils auraient merite bien pire.
bravo pour votre travail jacqueline qui nous permet d etre informe online!!!
Envoyé par Laurence_005 - le Vendredi 8 Mai 2009 à 13:16
mais je vous en prie Laurence , pour moi c 'est un plaisir ... Rigole
Envoyé par Jacqueline_013 - le Vendredi 8 Mai 2009 à 13:55
je pense a cette maman qui avec dignité affronte ce proces,pour elle un monde c'est ecroulé.Mais le monde des meutriers d'Ilan doit lui changer,si la peine de mort est abolie en France que le Mossad prene le relais.La loi du tallion.Car ses salopards,on va leurs trouver des circonstances attenuantes,comme pere alcolo,enfance malheureuse ou que sais-je?
Envoyé par David_136 - le Vendredi 8 Mai 2009 à 15:13
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org



Tags Vidéo



Dernière mise à jour, il y a 32 minutes