English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Vidéo

Du sexe avant le mariage ?

Question au rav Ron CHAYA : Pourquoi est-ce interdit de faire une simple bise à une personne de sexe opposé avant le mariage, surtout s’il s’agit de notre fiancé(e)? Physiquement, quelle différence y a-t-il entre une bise ou plus ? Lors de ce genre de contacts apparemment, il se passe autre chose, indéfinissable mais bien ressenti…
Tags : sexe, sexualité, torah, rabbin, ron chaya, leava, rav chaya, judaisme, homme, femme
Vue : 23468 fois
52 commentaires
l'espris est fort mais la chair est faible d'ou toute ses temptations de celle ci qui d'un maniere ou d'une autre ecarte du divin ,si cela ne correspond pas a un amour reel, si c'est juste pour avoir une relation dev complesance sex qui fini dans le vide .
Envoyé par Franck_019 - le Dimanche 1 Novembre 2009 à 12:00
Fanck_09 vous n'avez pas bien compris ce que dit le Rav semble-t-il car les phrases toutes faites comme celle que vous écrivez : "l'espris est fort mais la chair est faible" sont pratiquement des conventions sociales qui excuses les actes interdits par la Torah. Ce que le Rav nous dit c'est que notre esprit doit guider notre corps et non l'inverse. Il nous explique que la Torah nous demande d'être maître à bord. Il faut élever sa conscience pour s'appercevoir que notre corps est poussé par l'instinct naturelle comme l'animal mais que nous avons une âme qui fait la différence. Il s'agit bien de prendre conscience ici que ce que nous faisons de manière égale, la bise, ou tout autre contact physique, nous entraîne sur le chemin des possibles déviations. Il est très facile de glisser Has vé Chalom. Bonne journée.
Envoyé par Mazal_001 - le Mardi 3 Novembre 2009 à 08:36
N'y a t il pas aussi le poids de « l'interdit « ?
Imaginer bien plus loin ,,
Si le moindre contact est «  interdit » n'est ce pas une façon de ne penser qu'a cet interdit ?
Envoyé par Sylviane_003 - le Mardi 3 Novembre 2009 à 09:12
desolé pour la confusion MAZAL_001 shalom
Envoyé par Franck_019 - le Mardi 3 Novembre 2009 à 11:01
Sylviane_003 ce qui différencie l'éducation Toraïque des modes de pensées des religions c'est que nous n'avons pas le "poids de l'interdit" mais le CHOIX entre faire ou ne pas faire, la vie ou la mort. Le libre arbitre nous a été donné par HM et en conséquence aucun homme ne peut nous imposer quoi que ce soit. La connaissance de l'interdit passe bien par une prise de conscience (cité plus haut dans mon précédent post) et donc de notre responsabilité d'agir ou pas. Ma liberté passe par la volonté de celui qui a tout créé car Lui Seul sait ce qui est juste et donc bon pour moi. Voila le seul chemin a suivre mais en toute conscience. les religions quel quelles soient ne nous laissent pas le sentiment de liberté parce qu'elles veulent obtenir de force en faisant culpabiliser, résultat le mal attire de son feu dévorant et non le contraire le feu de la vérité brûlant le mal. Kol touv à tous.
Envoyé par Mazal_001 - le Mardi 3 Novembre 2009 à 13:09
"les religions quel quelles soient ne nous laissent pas le sentiment de liberté parce qu'elles veulent obtenir de force en faisant culpabiliser"

Lorsque l'on donne son coeur à D ieu, on lui donne toute sa vie.C'est la réponse à l'Amour divin.Et ce n'est jamais par obligation.
Les Ecritures sont là aussi pour nous enseigner Ses voies.
Hors les religions peuvent se sont servis aussi des Ecritures pour imposer leurs droits par manipulation!

Mais:

La prise de conscience est personnelle tout comme le libre arbitre. Et je crois que se sentir coupable montre déjà que l'on a manqué le but divin. La culpabilité peut permettre en dernier ressort de revenir à l'Eternel.!
C'est en quelque sorte l'âme qui se tourmente ! Le libre arbitre joue là son rôle essentiel : le choix -soit en étouffant ma conscience ou - soit choisir de revenir à la Thora (Ecriture Sainte)par amour pour mon D ieu.
La crainte de l'Eternel c'est marcher dans ses Voies par amour pour Lui uniquement.

Et là il n'y a pas de contrainte forcée!
Et ma responsabilité c'est de chercher la Présence de l'Eternel .

J'aime ce face à face avec D ieu qui me transforme de jour en jour.

Chalom à tous.


Envoyé par Danielle_005 - le Mardi 3 Novembre 2009 à 17:58
Mazal
Le libre arbitre est certainement le cadeau le plus précieux
Encore faut il apprendre a en user je crois
et la des questionnements :
Est ce ma volonté ou un mélange entre l'éducation ,la société , l'affectif qui fait que je me détermine ,,
bref est ce que je subis des influences qui déterminent certains de mes choix ?

Je te prie de m'excuser si mes questions sont idiotes
Pour reprendre le titre de la page si je ne sais pas encore tout a fait qui je suis , ou sont mes limites , ce que je peux gérer ou non
penses tu qu'il faille se plier a tout ce qui est écrit sans expérimenter sa liberté et la possibilité qui est donné grâce a ce libre arbitre ?
Bref on ne peut pas utiliser notre libre arbitre si on ne prend pas le risque de se saisir de cette liberté et d'apporter une réponse originale a ce qui est de l'ordre de l'intime (rapport à D. )
Et pour revenir au titre notre rapport a l'autre
originale parce que réponse personnelle dans mon chemin vers D.

on nait juif parce que de mère juive ,,,, on est dans une affirmation :je suis juif des la naissance avant même d'avoir découvert qui je suis
Je deviens juif car j'ai découvert qui je suis

dans les deux cas le libre arbitre ne s'exerce pas de la même façon je crois avec la même « facilité « ,
Dans le premier cas il y a mes ascendants mon amour , ce que je ressens etre mon devoir ...


Envoyé par Sylviane_003 - le Vendredi 6 Novembre 2009 à 14:12
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Jean_010 - le Vendredi 6 Novembre 2009 à 15:17
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Jean_010 - le Vendredi 6 Novembre 2009 à 15:29
Et pourquoi le tout puissant serait il au centre de tous nos ébats ?....Alors qu'on cherche des explications de son absence lors des manifestations du mal absolu soit le massacre d'innocents avérés . Et que les philosophes et théologiens tentent difficilement de présenter des hypothèses sur sa non implication lors de la Shoah ou d'autres fléaux .
Envoyé par Jean_010 - le Vendredi 6 Novembre 2009 à 15:29

Certains survivants n'ont pas cette idée "d'absence de D.ieu" lors de la Shoa...Leurs témoignages d'ailleurs en dit long à ce sujet... La présence du MAL à travers les gestes de l'homme, ne veut pas dire que D.ieu n'est pas présent dans le coeur de certains hommes...Quid des justes ? Quid des survivants qui ont continué à être porteurs de la Torah MALGRÉ l'horreur ? C'est un autre regard sur ces douleureuses réalités...




Envoyé par Hélène - le Vendredi 6 Novembre 2009 à 15:55
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org



Tags Vidéo



Dernière mise à jour, il y a 30 minutes