English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

L’Iran creuse des tombes pour les troupes américaines (vidéo)

L’Iran creuse des tombes pour les troupes américaines (vidéo) - © Juif.org
L’Iran a creusé des fosses communes pour enterrer les troupes américaines en cas d’attaque de ce pays, selon un ancien commandant des gardiens de la révolution.
 
Les creusement de ces tombes semble être une réponse après que le chef d’état major américain, l’amiral Mike Mullen, ait déclaré la semaine dernière que l’armée américaine a un plan d’urgence pour attaquer l’Iran, bien qu’il pense qu’une frappe militaire est probablement une mauvaise idée.
 
Les pays occidentaux accusent l’Iran d’utiliser son programme nucléaire civil comme couverture pour fabriquer des bombes nucléaires. L’Iran nie ces accusations, affirmant que son programme nucléaire vise uniquement à produire de l’électricité.
 
Le général Hossein Kan’ani Moghadam, qui était commandant adjoint des gardiens de la révolution au cours des années 1980, a déclaré que les tombes ont été creusées dans la province du Khuzestân, dans le sud-ouest de l’Iran, où l’Iran a enterré les soldats irakiens tués au cours de la meurtrière guerre de 1980-1988 entre la dictature islamique et l’Irak de Saddam Hussein.
 
« Les fosses communes qui servaient autrefois à enterrer les soldats de Saddam Hussein ont été préparées a nouveau pour les soldats américains, et c’est la raison de ce si grand nombre de tombes, » a déclaré Moghadam lundi soir. Il n’a pas dit combien de tombes ont été préparées.
 
La vidéo obtenue par l’APTN montre un grand nombre de tombes vides, des tombes fraîchement creusées dans une région désertique du Khûzistân. Le creusement de ces tombes avait été signalé plus tôt cette semaine par l’agence de presse iranienne Fars.
 
Moghadam a répété les avertissements que l’Iran riposterait contre les bases américaines dans le Golfe en cas d’attaque sur son pays. La 5e flotte américaine est basée juste en face de l’Iran, à Bahreïn.
 
Si les forces américaines attaquent, « l’Iran n’aura pas d’autre choix que de frapper les bases américaines dans la région, » a-t-il dit. « Le coût élevé d'une telle guerre ne sera pas seulement sur la République islamique d'Iran. L’Amérique et d'autres pays doivent accepter que ça serait le début d'une grande guerre dans la région. »
 
Voir la vidéo :
 
45 commentaires
J'en veut beaucoup aux monarchies du golf,dont les élites formées aux très grandes(et très coûteuses)!écoles,savent ce qui se passe,et va se passer,quand les djihadistes vont déferler sur leurs rivières de pognon,gagnées sur le dos des misérables travailleurs pakistanais,indiens,etc....... payés,et non payés dont ils confisquent les passports,qui se suicident de désespoir,c'est ça la réalité islamique,sans compassion,cruelle,sans respect aucun de la dignité humaine!!!! Alors , pour détourner , l'attention,on tape sur les juifs,qui eux,respectent l'être humain,ne laissent jamais un soldat derrière eux,car eux sont les garants de la paix,pourquoi?Mais parce qu'ils ont tout vécu!!! Les siècles écoulés,représentent,un formidable vivier expérimental sans égal,à nul autre pareil!!!!Ils parlent toutes les langues de la terre,se sont adaptés à toutes les situations,sont devenus des citoyens du monde, apportant leur richesse,leur intelligence incomparable,même chez les plus humbles.....Chalom,Yannick004
Envoyé par Yannick_004 - le Vendredi 13 Août 2010 à 10:07
ce batard de erdogan, joue le faux jeton il veut faire peur a l'europe pour qu elle l admet a la CE, il trahi ses alliers, tel qu'ISRAEL et surtout l'OTAN, et je dirais que demlain il trahirat ces complices d'aujourd hui,la TURQUIE a toujours jouer double jeux, dans son histoire, mais comme dit le proverbe aforce de courrir apres deux lievres on obtiens ZERO
Envoyé par Andre_010 - le Vendredi 13 Août 2010 à 10:22
La Turquie change. En quatre mois, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan (AKP, islamiste) a mis au pas l'armée, s'est rapproché de l'Iran et éloigné d'Israël et de l'Europe. La nostalgie de l'empire ottoman revient en force…
Les Européens croyaient avoir affaire à un Etat pauvre, désireux de se fondre dans l'Union européenne et de bénéficier de sa manne financière, comme en d'autres temps la Grèce, l'Espagne et le Portugal.

Ces dernières semaines, ils ont découvert un peuple « fier et sûr de lui », qui défie les Occidentaux en débattant avec le Brésil et l'Iran de l'avenir nucléaire de ce dernier puis jette aux orties son amitié avec Israël et défie l'Etat hébreu en tentant de forcer le blocus de Gaza avec une flottille « humanitaire ».

Le 22 février 2010, (l'a-t-on oublié ? ) la justice turque a arrêté pas moins de cinquante officiers de haut rang. Ce coup de filet sans précédent a mis un point final à la guerre d'escarmouches que mène l'état-major laïciste contre le gouvernement islamiste du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan (56 ans), depuis l'arrivée au pouvoir de celui-ci, le 11 mars 2003.

Ces événements prennent tout leur sens dès lors qu'on les rattache à l'Histoire longue de la Turquie (75 millions d'habitants sur 780 000 km2 en 2010, avec une densité comparable à la France).

L'œuvre d'Atatürk
La République turque a été fondée le 23 octobre 1923 sur les décombres de l'empire ottoman par le général Moustafa Kémal. Surnommé Kémal Atatürk (« Père des Turcs ») ou le Ghazi (le « Victorieux »), cet émule de Mussolini veut libérer son peuple de l'emprise de l'islam et bâtir un Etat-nation sur le modèle occidental. Son principal soutien est l'armée, qui lui est reconnaissante de ses victoires sur les Grecs.

En 1937, un an avant sa mort, Atatürk fait inscrire le principe de laïcité dans la Constitution. Ses successeurs peineront toutefois à réaliser son rêve et, notamment, mettre en application ce principe. Mécontents des dérives du régime, les généraux commettent trois coups d'Etat en 1960, 1971 et 1980.

Instable et fragile, avec une économie en dents de scie, une rébellion persistante dans les régions kurdes (25% de la population totale) et la montée des mouvements islamistes dans les campagnes, la Turquie kémaliste joue à fond la carte occidentale. Membre de l'Otan et du Conseil de l'Europe, partenaire privilégiée d'Israël, elle voit sa candidature à l'Union européenne agréée au sommet d'Helsinki en décembre 1999.

Suite à l'éclatement de l'URSS et à l'émancipation des républiques turcophones d'Asie centrale, elle a aussi la tentation de renouer avec le « pantouranisme » d'Enver Pacha, rival malheureux de Moustafa Kémal : il s'agirait d'unir tous les peuples issus des nomades turcs originels, si différents soient-ils par leur Histoire, leur environnement culturel et même leur apparence physique !
Envoyé par Roland_002 - le Vendredi 13 Août 2010 à 10:55
Selon un sondage effectué par le Palestinian Center for Policy and Survey Research (PSR) , la Turquie est considéré comme le pays qui défend le mieux la cause palestinienne pour 43% des personnes interrogées (à Gaza et en Cisjordanie). La Turquie triomphe donc, très loin devant l’Egypte (6%), l’Arabie saoudite, la Syrie et l’Iran qui arrivent à égalité (5%), ce qui relativise la portée des diatribes iraniennes. La Turquie engrange les dividendes de l’arraisonnement sanglant de la flottille pour Gaza, le 31 mai, après plus d’un an de révision de son alliance avec Israël. Succès pour le régime turc de Recep Tayyip Erdogan, mais pas pour le Hamas. Selon ce sondage, la popularité du mouvement islamiste reste inchangée.


On note également dans ce sondage “omnibus” qui porte essentiellement sur le rapport de forces au sein des principales familles politiques palestiniennes, ce jugement nuancé sur la politique de boycottage prônée par l’Autorité palestinienne: d’accord pour l’interdiction des produits des colonies israéliennes (72%), mais pas pour celle faite aux Palestiniens de travailler dans ces colonies (seulement 38% d’avis favorables.) A noter que les opposants à cette dernière mesure sont les plus nombreux en Cisjordanie. Ce sont aussi les plus concernés.

Envoyé par Roland_002 - le Vendredi 13 Août 2010 à 11:00
Il faut faire une alliance/amitie avec les kurdes en Kurdistan/Iraq peut-être ?
Wolfgang de Navarre, Maison Roi David, famille de Avicenne, Maimonides, T. Jefferson
Envoyé par Wolfgang_001 - le Vendredi 13 Août 2010 à 12:15
c'est bien pour cela que beaucoup ne veulent pas d'islamistes ou d'islam
Envoyé par Henri_034 - le Vendredi 13 Août 2010 à 14:06
et "via" d'ou?? pensent ils que nou nous laissons faire!?, les naivs!!
rappellez vous!! il y'a quelque semain ce la,Erdogan ose dire;-"le turqie restera ami avec Israel"-
Envoyé par Bar-oni - le Vendredi 13 Août 2010 à 15:18
Comment as -t-on pu croire pouvoir s'allier avec des musulmans ! c'est purement et simplement impossible ! même les paix signées restent des chiffons de papier. Ceux qui ont vécu dans ces pays, ne me dites pas que c'était la joie avec eux, vous les connaissez bien, il n e faut pas leur tourner le dos. Pas plus aujourd'hui en europe, même en Isarel ceux qui emploient des arabes ne sont pas fous, ils savent de quoi ils sont capables.
Quand à un pseudo age d'or judéo espagnol, ca n'a jamais existé. Vous avez toujours la condition de dhimis, même chez vous dans votre propre village dès l'instant où on les a laissés s'installer, c'est terre d'islam pour eux. Leur parole ne vaut rien, mentir à un non musulman ce n'est pas pêché pour eux. Alors ar^rêtons de les écouter, il faut être stupide pour ne pas comprendre qu'ils mentent en permanence et qu'ils ne veulent qu'une chose, profiter de notre labeur, régner sur le monde. Israel n'est qu'un prétexte !
Envoyé par Gabriel_012 - le Vendredi 13 Août 2010 à 16:01
Je partage l'avis de David038, c'est un véritable chantage de la Turquie sur l'UE (ou l'on rentre dans l'UE ou on aide nos frères arabes a détruire Israël).
A moins d'être aveugle, les pays voisins d'Israël s'arment sous les yeux de la communauté internationale, à attendre, j'ai bien peur qu'Israël ne soit plus à la hauteur pour vaincre,même si je crois et veux croire aux stratèges Israélïens et à la puissance de feu d'Israël, le temps ne joue pas en sa faveur.
Israël est en danger, le contexte internationale a changé depuis les deux dernières guerres,le temps est peut être venu de taper et fort!
Envoyé par Jean Michel_005 - le Vendredi 13 Août 2010 à 18:29
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Salima_001 - le Samedi 14 Août 2010 à 01:44
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 3 minutes