English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Dagan : "les menaces d'attaques peuvent précipiter le programme nucléaire iranien"

Dagan : "les menaces d'attaques peuvent précipiter le programme nucléaire iranien" - © Juif.org

Une frappe militaire contre les installations nucléaires iraniennes ne doit pas être la première option d'Israël, a déclaré lundi l'ancien chef du Mossad, Meir Dagan.

Lors d'une conférence au collège académique de Netanya, Dagan a déclaré : "j'ai clairement donné mon avis il y a quelques temps. Je ne doute pas que le programme nucléaire iranien soit le principal défi stratégique d'Israël, notamment parce que les menaces conventionnelles – la Syrie et l'Egypte – ne posent pas de problème aussi important à Israël."

L'ancien chef du Mossad a dit qu'il croyait que l'option militaire devait être "sur la table, mais pas comme une première option. L'agitation entourant l'alternative d'une attaque immédiate peut conduire les iraniens dans une réalité dans laquelle ils sont poussé dans leurs retranchements et tentent d'obtenir des capacités nucléaires le plus vite possible au lieu de faire les choses normalement tout en prenant en considération les demandes de la communauté internationale."

Selon Dagan, "cette situation pourrait s'avérer problématique, car elle pourrait affecter l'ensemble du Proche Orient de telle manière que cela aura des répercussions économiques et sécuritaires sur Israël et d'autres pays."

"Je réitère ce que j'ai toujours dit, l'option militaire devrait exister, mais nous devrions y recourir que lorsque tout le reste aura échoué," a-t-il ajouté à la conférence à laquelle assistaient également l'ancien chef du Shin Bet, Yaakov Peri et l'ancien chef de la sécurité nationale, Uzi Dayan.

Peu après la fin de son mandat à la tête du Mossad, Dagan avait déclaré qu'un raid aérien contre l'Iran était "une idée stupide".

En mai, il a déclaré que "celui qui attaque l'Iran doit savoir qu'il peut lancer une guerre régionale au cours de laquelle des missiles seront tirés depuis l'Iran et par le Hezbollah au Liban."

81 commentaires
Alors que faut-il faire ? - Attendre que le régime s'écroule de l'intérieur sous le poids des difficultés économiques et sociales provoquées ou en tout cas aggravées par les sanctions ? Mais les seigneurs de la Corée du Nord, par exemple, n'ont-ils pas réussi, en dépit de toutes les sanctions et d'une misère qui a provoqué la famine pour une grande partie de leur population, à transformer leur pays en sanctuaire nucléaire inexpugnable à partir duquel il lerur est loisible de faire peser en permanence une menace sur la Corée du Sud et sur le Japon ?
Est-ce cela à quoi l'on veut aboutir : un Iran nucléarisé inexpugnable, susceptible de faire planer une menace sur toute la région - à commencer par Israël - et même au-delà ?
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 09:30
Dans le monde arabe le danger iranien se précise. Un sondage publié en juillet 2011 par l’Institut arabo-américain, révèle que le soutien du monde arabe à l’Iran est en chute libre. La majorité pense que l’Iran joue un rôle négatif en Irak et dans le golfe persique. Si en 2006, 85 pour cent des Saoudiens pensaient positivement sur les intentions de l’Iran, aujourd’hui, seulement 6% pensent ainsi. En Egypte le pourcentage a chuté de 89% à 37%, et en Jordanie de 75% à 23%.

Dans le contexte des préoccupations croissantes de l’ambition iranienne dans le but d’aboutir à une hégémonie régionale au sein de toutes les populations du monde arabe, l’idée selon laquelle Israël aurait à payer le prix fort est complètement déconnectée de la réalité.

Les pays arabes n’ont jamais oublié que l’Iran prétend que Bahreïn est sa 14èmeprovince. L’Arabie Saoudite s’inquiète du soutien iranien au soulèvement des chiites dans les régions Est du pays et riches en pétrole, et au Yémen sa voisine. Les pays arabes sont très préoccupés quant à leur avenir suite au retrait des forces américaines d’Irak. Ce pays risque en effet de devenir un Etat satellite iranien.

Il n’existe donc aucune équation logique sur la question soulevée sur Israël et l’Iran dans le sondage du Centre Saban. Cette analyse est bien mensongère, elle déforme la réalité et demeure dangereuse, car en Occident nombreux cherchent des excuses pour éviter de faire face au défi iranien. Ils supposent qu’un boycottage du pétrole iranien pourra influencer sur les prix du baril dans les marchés mondiaux et rendrait ainsi plus difficile le rétablissement de l’économie occidentale.

Pour plusieurs pays il serait plus facile d’exercer des pressions sur Israël que de mettre l’Iran en quarantaine. Pour toutes ces raisons, nous devrons mettre un terme définitif à toute idée liant Israël au programme nucléaire iranien.

source

Copyright © Israël Flash - Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source



Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2011/12/iranisrael-le-programme-nucleaire-iranien-et-israel-lequation-mensongere-dore-gold/#ixzz1h4S55XX0
Envoyé par Roland_017 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 11:49

" Pour plusieurs pays il serait plus facile d’exercer des pressions sur Israël que de mettre l’Iran en quarantaine. Pour toutes ces raisons, nous devrons mettre un terme définitif à toute idée liant Israël au programme nucléaire iranien. "

Bonjour, Roland. merci de ce document. Mais je ne comprends pas le sens du dernier alinéa ( que je copie/colle ci-dessus ), ni, surtout, celui de la dernière phrase ... ??? ... Voudrait-elle dire - ce qui me paraîtrait aberrant - Qu'Israël devrait cesser de se préoccuper du danger que représente un Iran nucléaire ?
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 12:25
edmond, pour toute reclamation, s adresser a la source, et, aux auteurs de ce document, mon role est de coller ce qui me semble interressant, les morveux passent leur temps a se moucher et leurs avis sont parait il sans importances .
Envoyé par Roland_017 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 14:48
MDR, dans le fond et à ce rythme, pourquoi ne pas les aider à confectionner une bombe nucléaire ?? Clin d'oeil Rigole Clin d'oeil Rigole Rigole Rigole

Ce serait peut-être le moyen le plus rapide de se débarrassé de ces nazislamistes !!!
Envoyé par Moshé_007 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 16:27
Roland, ce n'est pas une " réclamation " , mais plutôt une demande d'éclaircissements. Par ailleurs, je ne t'imputais pas la responsabilité de ce texte, que tu t'es contenté de citer.
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 17:15
edmond, faut pas sortir de st cyr, pour comprendre que, sous couverts d umbargos ,bidons, le monde laisse l iran se doter de l arme nucleaire, et dans leurs cerveaux antisemites, si il nous debarrasser des sionistes, nous avons a faire a un monde d hypocrites, ce meme monde qui, dans les annees 40 fermer les yeux sur les camps d exterminations, ", dans son numéro du 25 juin1942 et les suivants, le Daily Telegraph de Londres publie une série d'articles incendiaires. Le premier révèle : «Plus de 700.000 Juifs polonais ont été exterminés par les Allemands dans le plus grand massacre de tous les temps». Ces informations sont reprises par le New York Times et suscitent des manifestations de protestation à New York. Elles proviennent d'une dépêche reçue par Samuel Zygelbojm, membre du Conseil national polonais de Londres. Meurtri par l'indifférence de l'opinion publique, celui-ci se suicide le 12 mai 1943 («Puisse ma mort être un cri contre l'indifférence avec laquelle le monde regarde la destruction du monde juif et ne fait rien pour l'arrêter»).

voila pourquoi israel doit se réveillé , ne faire confiance a personne, car israel est considérer comme quantité negligable par la majorité des membres de L ONU, des annees que l iran fabrique ses bombes, que fait l honorable maison des nations? thats is the question
Envoyé par Roland_017 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 18:25
L IRAN ,UNE IDEOLOGIE NAZI, AVEC LA COMPLICITE DE L ONU, que disait ANNE FRANCK??,
"
Anne Frank (13 ans), juive d'origine allemande, est cachée dans un appartement secret à Amsterdam, avec sa famille. Elle écrit dans son célèbre Journal à la date du vendredi 9 octobre 1942 : «Nous n'ignorons pas que ces pauvres gens [les juifs capturés par les nazis] seront massacrés. La radio anglaise parle de chambre à gaz. Peut-être est-ce encore le meilleur moyen de mourir rapidement. J'en suis malade...» Le vendredi 31 mars 1944, elle écrit encore : «La Hongrie est occupée par les Allemands ; il y a encore un million de juifs qui, sans doute, vont y passer, eux aussi.»
Envoyé par Roland_017 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 18:39
QUE REPONDRA LE MONDE AU SUJET DE L IRAN, on savait pas???????, NON ISRAEL NE LAISSERA PAS FAIRE, et ne lira plus ce genre de temoignage hypocrite,article paru dans le daily telegraph 25 juin 1942,

Beaucoup savaient mais ne pouvaient y croire
Des informations plus ou moins fiables ont donc circulé tout au long de la guerre. À la fin de la guerre, les rapports se font plus précis et plus nombreux. Avec un minimum d'attention, chacun pouvait en tirer une idée assez précise du drame qui se jouait en Europe centrale. Pourtant, personne ou presque n'en a rien voulu savoir. C'est que l'extermination paraissait proprement incroyable aux contemporains du fait de son caractère inédit et démesuré.

Le philosophe Raymond Aron, qui servit la France Libre à Londres, explique dans ses Mémoires son incrédulité et celle de ses contemporains : «Les chambres à gaz, l'assassinat industriel d'êtres humains, non, je l'avoue, je ne les ai pas imaginés et, parce que je ne pouvais pas les imaginer, je ne les ai pas sus».

Dans un témoignage récent, un Français confie par ailleurs qu'ayant entendu à la radio, en 1945, que les Alliés avaient libéré d'horribles camps d'extermination, il a d'abord pensé à une banale affaire de propagande de guerre.

Qui est responsable ?
Il est très difficile a posteriori de départager les responsabilités des uns et des autres dans l'absence de réaction au génocide. Il semble d'abord que nul, y compris le pape, Churchill et le président américain Roosevelt, n'ait osé prendre la véritable mesure d'un drame comme l'humanité n'en avait encore jamais connu.

Pour Churchill et Roosevelt, chefs de guerre engagés dans une lutte inexpiable, il était impensable d'autre part de détourner des moyens militaires ou logistiques pour tenter de sauver des civils, avec des résultats qui n'étaient pas le moins du monde garantis. Que pouvaient-ils faire ? Arrêter les trains de la mort ? Ce n'était pas une mince affaire que de bombarder des voies ferrées au coeur de la Pologne occupée par les nazis... De leur point de vue, ce qui importait avant tout dans l'intérêt de l'humanité était d'en finir au plus vite avec le nazisme.
Envoyé par Roland_017 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 19:05
Edmond a pzrfaitement raison de dénoncer l'existence de sanctuaires nucléaires au Proche Orient. Cela vaut aussi pour Israël
Envoyé par Patrick_080 - le Mardi 20 Décembre 2011 à 19:18
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 37 minutes