English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Troisième et dernier jour de la visite d'Obama en Israël

Troisième et dernier jour de la visite d'Obama en Israël - © Benjamin Gabay

Le président américain Barack Obama entre vendredi dans sa troisième et dernière journée de son voyage en Israël.

Peu avant 9h00, Obama doit se rendre sur la tombe de Binyamin Zeev Herzl, le père du sionisme moderne, et de l'ancien premier ministre Yitzhak Rabin. Il déposera une couronne de fleurs sur chacune des tombes.

A 9h35, le président américain se rendra au mémorial Yad Vashem, et à 10h50, il tiendra une autre réunion avec le premier ministre Benyamin Netanyahou.

Suite à sa rencontre avec Netanyahou, Obama se rendra à Bethlehem pour visiter l'église de la nativité. A 15h30, il fera ses adieux à Israël lors d'une cérémonie officielle à l'aéroport Ben Gourion. Il prendra alors son envol pour la Jordanie, où il rencontrera le roi Abdallah II.

Jeudi, le président Obama et le premier ministre Netanyahou ont visité le musée d'Israël à Jérusalem, la plus importante institution culturelle de l'état d'Israël, classée parmi les leaders mondiaux en art et archéologie.

La délégation a visité spécifiquement le Sanctuaire du Livre, l'exposition permanente dans laquelle on peut voir les Manuscrits de la Mer Morte et le Codex d'Alep.

Obama s'est ensuite rendu à Ramallah, où il a rencontré le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Lors d'une conférence de presse avec Abbas, Obama a souligné que l'autorité palestinienne ne devrait pas imposer des conditions préalables aux négociations avec Israël, comme elle le fait depuis des années.

Le président a déclaré que la solution à deux états est la meilleure manière de mettre fin au conflit. Obama n'a pas condamné la construction juive en Judée Samarie, mais a dit qu'elle était un "obstacle" qui retarde le processus de paix.

Obama est ensuite retourné à Jérusalem, où il a prononcé un discours devant des centaines d'étudiants. Pendant le discours, le président a de nouveau appelé à la solution à deux états, ajoutant que les "israéliens doivent reconnaître que la colonisation continue est contre-productive pour la cause de la paix."

Improvisant à des moments, et recevant des applaudissements chaleureux tout au long de son discours, Obama a finalement atteint le point où il a appelé les israéliens à faire pression contre leur propre gouvernement. "Les dirigeants politiques ne prennent pas de risques si leur peuple ne les pousse pas à prendre de risques," a-t-il dit. "Vous devez créer le changement que vous voulez voir. Votre voix doit être plus forte que celle de ceux qui étouffent l'espoir."

Le deuxième jour d'Obama en Israël s'est conclu par un dîner festif à la résidence du président Shimon Pères.

Avant le dîner, Pères a décerné la médaille présidentielle à Obama. La médaille a été décernée à Obama pour sa contribution exceptionnelle à la sécurité d'Israël.

C'est la première fois qu'une décoration honorifique est décernée par un président israélien à un président qui est toujours en fonction. Pères a reçu l'an dernier la médaille de la liberté du président des Etats-Unis des mains d'Obama.

Le dîner de gala à la résidence du président a vu la présence du premier ministre et de son épouse, de divers représentants du public israélien et des responsables de l'administration américaine.

21 commentaires
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Johanan - le Jeudi 21 Mars 2013 à 18:07
Obama est une vipère sournoise ! il vient d'en apporter la démonstration lui-même en incitant les israéliens à se mutiner contre leur propre gouvernement; et cela alors que des élections démocratiques viennent d'avoir lieu ! si Nétanyahou est le Premier Ministre; c'est par la volonté populaire que les suffrages se sont portés sur lui ainsi que les principaux ministres (Lapid et Benett) qu'il a désignés aux principaux postes et qui partagent ses vues, en particulier sur la question "Palestinienne" ainsi que sur l'urbanisation de la Judée-Samarie qui fait partie de l'Etat Israélien; ce n'est pas à un "Américain" dont la véritable nationalité est pour le moins discutable à venir donner des conseils aux Israéliens ; Obama devrait d'abord s'occuper de son pays et surtout des Indiens d'Amérique qui ont presque tous été exterminés pour permettre aux Américains de leur voler leurs terres alors qu'ils en sont les légitimes propriétaires; tandis que le peuple Juif est revenu sur sa terre héréditaire en Israël et en Judée-Samarie ainsi qu'à Jérusalem , la capitale éternelle choisie par le Roi David.
Envoyé par Daniel_097 - le Jeudi 21 Mars 2013 à 18:42
C'est un coup de poignard dans le dos du gouvernement nouvellement élu qui a tout fait pour s'allier aux autres partis. obama a préféré s'adresser a des étudiants qui règle générale sont de la gauche et influençable au vue de l'expérience politique qu'ils n'ont pas. Ce type est EXTRÊMEMENT DANGEREUX et pour son pays et pour Israël.
Sa solution A DEUX ÉTATS est une aberration un danger car les palos veulent la DISPARITION d’Israël et du peuple Juif, Israël n'a pas de marge de manœuvre du point de vue du territoire grand comme un papier mouchoir, comment s'échapper en cas d'attaque massive des arabes? pas de replis, obama s'en balance lui, il n'a pas D'ENNEMIS MORTEL sur ses frontières. Il est complètement hors réalité et ne connais strictement rien a ce continent ou l'on entretient le fantasme de l'éradication de tout un peuple, c'est tout simplement un maudit fou.
Envoyé par Serge_066 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 01:33
ON APPELLE CELA UN IMBÉCILE HEUREUX
Envoyé par Serge_066 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 01:50
Obama a raison
Envoyé par Danielle_037 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 06:26
danielle037!
hussein obama a prononce presque mot-sur-mot le mème discours a ramalahh chez abbas aussi!!
ce vrai alors!obama est un vipère a deux visage!il veut s'impose par tout dans le monde leur "pax americana"::
Envoyé par Bar-oni - le Vendredi 22 Mars 2013 à 07:51
Le president Barack Obama s'est adresse a un jeune public,bien choisi compose d'etudiants gauchistes et d'etudiants musulmans et refusant la participation des etudiants d'Ariel.Son discours poussait ces jeunes a la
revolte contre le gouvernement d'Israel.J'espere bien que ses discours mielleux n;aboutiront a rien.Comme
d'ailleurs tous les beaux discours de ses predecesseurs.La paix avec les palestiniens est une amere illusion.
CHABBAT CHALOM A VOUS TOUS ET HAG PESSAH SAMEAH VE CACHER.
VIC......ISRAEL....
Envoyé par Victor_015 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 08:31
L'ennemi se dévoile toujours en serpent venimeux. Obama vous promet le soutien des USA, même promesse qu'il fera aux Palestiniens, et après avoir gagné les sympathies (qui ne désire pas la paix en Israël !) il montre son vrai visage: un appel à se lever contre le gouvernement. Ce genre de paix sera toujours au détriment d'Israël. La véritable paix pour Israël et le monde ne peut venir qu'avec l'accomplissement final des prophéties. Nous pouvons lire dans les Prophètes de la Bible que le monde entier se tournera contre Israël. Ils ne poourront pas effacer Israël de la carte du monde, car l'Eternel veille sur Israël. Par contre, s'il y a division à l'intérieur du peuple, l'ennemi prendra le dessus. Tout ce qu'Obama veut, c'est entrer dans les annales de l'histoire pour sa propre gloire. Obama n'est rien d'autre qu'un faux Prophète. Les USA ont été richement bénis et le seront encore, pour soutenir Israël, mais ce n'est pas eux qui protègent Israël; c'est l'Eternel. Et ce n'est surtout pas les nations qui apporteront la véritable paix à Israël.
Envoyé par Adelheid - le Vendredi 22 Mars 2013 à 08:32
shalom,
Obama n'est ni une vipere ni un demon, juste un tigre en papier.
Serge, tu vois le mal de partout, les arabes sont pour la fin de ce maudit conflie .Les juifs d'une certaine generation leur reflexe est comme dans le passé, un bon arabe c est un arabe mort.(pas tous)
Je ne comprends pas votre paradoxe, doublé d'une paranoya aigu;
Etre démoctrate ne donne pas plus de droit sur les autres peuples, par ailleur cette éxcuse ne fonctionne plus, elle ne justifie pas la colonisation, c est fini.
Israél à un grand propbleme immédiat se sont ses voisins, c est avec eux qu'ils faut etre bien , pas les ricains ou les européens, qui sont à des milliers de km
Le proverbe dit (avant d acheter une maisson regarde d abord les voisins) il faut trouver cette solution de paix, avec un ou deux états,avec gens de bonne volenté,pas un double langage.
Si les armes parlent les deux camps seront perdant et dieu seul sait ce qui advienra de tout le monde?
Envoyé par Sof_001 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 08:52
1907 est une année charnière dans l’histoire de la Palestine juive. Les délégués du mouvement sioniste ont eu à vivre un épisode difficile : la polémique née de la proposition d’une renaissance de l’Etat Juif… en Ouganda.

Le Congrès sioniste de 1905 a vu s’affronter les partisans d’un "l’asile de nuit" pour les Juifs russes et roumains menacés de pogroms meurtriers et les adversaires d’une décision dérogeant aux résolutions prises dès 1897, à Bâle. Le 8ème Congrès a lieu à La Haye du 14 au 20 Août 1907.


Palestine 1907.


1907 est une année charnière dans l’histoire de la Palestine juive. Les délégués du mouvement sioniste ont eu à vivre un épisode difficile : la polémique née de la proposition d’une renaissance de l’Etat Juif… en Ouganda.

Le Congrès sioniste de 1905 a vu s’affronter les partisans d’un "l’asile de nuit" pour les Juifs russes et roumains menacés de pogroms meurtriers et les adversaires d’une décision dérogeant aux résolutions prises dès 1897, à Bâle.

Le 8ème Congrès a lieu à La Haye du 14 au 20 Août 1907. Ce sera le deuxième après la disparition de Binyamine Zeev Herzl. Haïm Weizmann, futur premier président de l’Etat, y prendra une part essentielle imposant le sionisme synthétique, prônant la poursuite des démarches diplomatiques et appelant parallèlement à une accélération du travail sur le terrain.

Itzhak Ben Zvi venu précisément cette année 1907 rencontre immédiatement David Gruen qui l’aura précédé en 1906 et aura changé son nom en Ben Gourion. Les deux leaders travailleront à l’application d’un programme sioniste-socialiste.

Révélée par la presse en 1907, la découverte du blé sauvage par l’ingénieur agronome Aaron Aaronsohn ouvre de nouvelles perspectives aux agriculteurs.

Quelques semaines avant la tenue du 8ème Congrès, deux voyageurs se sont rendus en Palestine. Pour le premier, Lothaire Loewenbach, il s’agit d’une étape dans ce qu’il appelle une Promenade autour de l’Afrique, pour le second, Jacobus Kann, dirigeant du mouvement sioniste d’une visite d’Eretz-Israël, le Pays juif, étude des perspectives.

Palestine 1907 rassemble en un volume les relations de voyage rédigées par ces deux observateurs, l’un et l’autre particulièrement attentifs au quotidien des habitants de ces contrées. Les voyageurs de Janvier et du Printemps 1907 donnent des indications précieuses, étonnantes sur les communautés juives de Jaffa, Haïfa, Safed, Jérusalem et aussi sur les populations du Caire, de Damas et Beyrouth.

Loewenbach note que les petites filles qui travaillent dans une fabrique syrienne d’objets en cuivre ciselés ne viennent pas le samedi parce qu’elles sont juives, de même que ce jour là ne travaillent pas les petits cireurs, Juifs aussi, des trottoirs de Damas.

Jacobus Kann, lui, rapporte que les environs de Smyrne sont dangereux : des brigands y font métier d’enlever les gens aisés et d’exiger une rançon pour leur liberté…Déjà. Jacobus Henricus Kann s’attarde volontiers sur la description des établissements agricoles juifs et signalent leurs tâtonnements et leurs succès.
Envoyé par Roland_017 - le Vendredi 22 Mars 2013 à 11:10
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 15 minutes