English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

5 preuves que la providence divine s'exerce à chaque instant

La question de la providence fut abondamment abordée par les philosophes et les penseurs de toutes les générations.

Est-ce que D.ieu dirige le monde qu’Il a créé ou le laisse-t-Il s’articuler au gré des aléas ?

Est-t-Il présent, régissant l’humanité ?

La Torah affirme que D.ieu est omniprésent dans la création – qu’il n’y a pas un endroit inoccupé par Lui.

Or, ce concept se veut également inéluctable, aussi bien d’un point de vue métaphysique, que d’un point de vue scientifique, logique ou spirituel,  comme nous allons le démontrer.

1. D’un point de vue philosophique

D.ieu n’étant pas  soumis à la matière parce qu’Il en est le Créateur, (donc l’antimatière) Il n’est donc pas non plus limité par les contingences de l’espace ni du temps ; c’est-à-dire qu’Il est infini.

Il est omniprésent et transcendent, par conséquent il n’y a pas de circonstance dans lesquelles nous sommes dépourvu de Lui.

Nos Sages demandent dans le Midrach – Béréchit Rabba 69.9 : “Pour quelle raison qualifie-t-on dans la liturgie, Hachem par l’homonyme « Makom » (qui signifie littéralement – endroit) ?”

Le Midrach répond : “Car Hachem – est l’endroit de l’univers – mais que l’univers n’est pas Son endroit.”

Cet enseignement profond, nous dit qu’Hachem n’est pas confiné dans notre univers mais que notre univers est confiné, si on peut s’exprimer ainsi, dans Hachem. Il représente notre réalité.

Ainsi, nous sommes constamment avec Lui, plus exactement en Lui.

Si on saisit correctement cette notion, on comprendra de facto la portée de la Providence sur nous.

2. D’un point de vue scientifique

Aujourd’hui la science admet que l’univers fut créé, c’est-à-dire qu’avant l’univers, il n’y avait pas d’univers. Ce par la constatation de ce que la physique appelle “l’expansion de l’univers” c’est-à-dire que les galaxies se fuient mutuellement et leurs distances augmentent au fur et à mesure, ce qui implique qu’à l’origine tout était dense et compacte, contenu en potentiel à l’échelle micro.

C’est ce que le Ramban dans son commentaire sur le livre de la Genèse explique : Hachem créa l’univers en commençant par un point qui se développa, et dans lequel tout est contenu – le “Youli”. A l’image de l’embryon qui contient en lui déjà tout le code génétique de la personne.  

D.ieu créa le monde ex-nihilo. Ce qui implique que l’univers  n’a pas de raison d’être autonome indépendamment de la volonté de son créateur.

C’est cette même Volonté qui fait perdurer son existence continuellement car sans elle, la création retournerait au néant, là d’où elle vient.

Ajoutons à cela que l’univers est créé dans l’espace. Ce n’est que l’équilibre radioactif dégagé par les planètes entre elles qui maintiennent la cohésion de la matière, en d’autres mots sans un miracle constant nous chuterions tout droit dans le néant…  

On comprend de là, que la volonté d’Hachem est que nous existions, et donc qu’Il est attentif à nous continuellement.

3. D’un point de vue logique

La logique nous dit qu’un être intelligent créé quelque chose dans un but précis.

Seul un sot confectionnerait quelque chose sans but, pour rien et le laisserait ainsi dans la nature juste pour le plaisir de construire.

D.ieu dont on peut littéralement “adorer” l’intelligence, tant en observant la beauté de l’univers que de l’homme, n’est pas soupçonné de créer une si belle œuvre pour rien, et de la laisser vaquer sans observation ni direction.

4. D’un point de vue spirituel

L’homme est constitué d’une âme qui ressent ardemment le besoin de se lier à son Créateur. Le fait est qu’il existe dans le monde plus de 80 000 religions et sectes nous enseigne que l’homme est à la recherche du contact avec l’au-delà.

Pourquoi D.ieu aurait – Il créé l’homme avec cette propriété si elle est irréalisable ?

Le fait qu’on ait le besoin de se lier à D.ieu nous enseigne que notre Créateur - nous donne la possibilité de se lier à Lui de fait.

5. D’un point de vue Toraïque

L’histoire du peuple juif tout entier est un témoignage de la providence divine. Depuis les miracles de la sortie d’Egypte où D.ieu s’est avéré être le Maître absolu de toutes les forces de l’univers, à la révélation au Mont Sinaï où D.ieu se révéla littéralement à tout un peuple, en passant par toutes les prophéties prédites avant leurs réalisations.

Aujourd’hui encore, plus que jamais nous vivons la providence divine et la réalisation des prophéties de la délivrance finale, où le peuple exilé retourne à sa terre et où les cœurs s’ouvrent à D.ieu notre Père.

Pour conclure

La providence Divine s’impose à nous et nous étreint à chaque instant, nous témoignant de l’amour de D.ieu pour Ses créatures et pour Israël ses enfants, ainsi que le verset dit « Des enfants vous êtes pour Hachem votre D.ieu. »

40 commentaires
L'expansion de l'univers (théorie de la science physique) postule que l'univers observable était contenu en un point très dense et que la matière s'est déployée. Nous serions, encore aujourd'hui soumis à cette dynamique d'expansion. Par conséquent la physique ne part pas d'un rien, pour arriver au tout (de que nous pouvons observer (ou déduire de nos observations.)....au contraire; cette physique pose un commencement où tout est déjà là....mais condensé en 1 point.
C'est même parce que la physique est incapable de partir du rien, que la création nécessite rien moins que dieu
pour passer du rien au quelque chose !
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 13 Avril 2019 à 05:16
...mais cette création de quelque chose à partir de rien , n'est pas démontrable....là encore, on fait intervenir Dieu
pour cette raison. L'esprit humain n'est pas plus capable de concevoir un monde qui existerait de toute éternité...qu'un monde créé à partir de rien. L'esprit humain ne peut se résoudre à croire en l'existence du "tout" fini
comme infini. Nous ne pouvons pas penser le rien ! L'idée de "rien" ne part que de l'idée de "quelque chose" (le donné) qu'elle annule pour penser le commencement. Dieu est conçu comme le facteur "temps" et comme le temps lui-même est supposé avoir été créé; Dieu est indispensable pour penser la création du temps, (ce qui suppose une éternité de Dieu. Mais nous ne sortons pas de la logique pour manipuler ces concepts.or notre logique ne résulte que de l'observation des phénomènes dans l'espace et dans le temps.. hors de ces cadres, l'observation est elle possible ? La théorie de Dieu n'a pas besoin de l'observation...c'est pourquoi elle fait l'objet d'une croyance et non d'un savoir démontrable.
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 13 Avril 2019 à 05:52
Essayons d'être plus clairs: l'être humain ne peut atteindre le milieu dans lequel il évolue que physiquement ou par l'esprit. Ce qu'il peut atteindre physiquement; nous considérons que c'est la science qui le décrit à l'issue d'expériences.....ce que nous atteignons par l''esprit n'a pas le même statut car cela fait intervenir notre imagination et comme le statut du rêve: l'objet produit n'a pas le statut de réalité précisément tant que nous ne pouvonns pas vérifier son existence. D'une manière générale nous ne pouvons pas poser que rien n'existe...ce qui existe, nous nous le représentons et même si nos représentations évoluent, nous accordons le statut de réel à ce dont tout être humain peut faire l'expérience (c'est pourquoi Hume ne parlait que d'habitudes)donc le réel n'est que ce qu'il est ( independamment de l'existence humaine.) Et il y a ce que nous consiidérons comme réel et qui repose sur l'expérience et sa répétition qui est l'habitude. Les grands physiciens modifient nos habitudes de fixer la frontière entre le réel et l'imaginaire. Mais ce dont nous ne pouvons faire l'expérience appartient à l'autre côté de la frontière (l'imaginaire.) La religion
Imagine (certes à partir d'habitudes contractées par un degré d'expérience)...mais imagine avec sa logique et ne peut pas constituer une preuve. La religion formule des hypothèses. Seule la science peut en faire ou non la vérification. La religion aurait imaginé le big bang. Mais elle n'a rien démontré. C'est la
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 13 Avril 2019 à 13:20
C'est la physique qui nous aurait donné des raisons de croire qu'à une certaine échelle, on peut se repręsenter le monde par le big bang. Peut-on dire que l'hypothése dans la torah serait vérifiée par la physique ? Non ! Car 1) la torah parle du tout ? Ou bien du monde observable ? Je tends à considérer que la torah parle de la totalité de ce qui existe sans commune mesure avec l'homme. L'homme est évidemment ce presque rien dans le Tout. ...mais comme dit Pascal; l'homme est un roseau pensant ( et la femme; un roseau dépensant ! ) non ! Ça ce n'est pas du Pascal ! Mais la torah n'est pas supposée formuler des hypothèses...mais la vérité. Quelle tuile lorsque la physique modifiera sa thèse du big bang ! (Qui n'est d'ailleurs pas une "création" mais un simple déploiement.). Quelle que soit la vérité, la proposition de la torah n'est pas tributaire de la vérité des hypothèses en voie de vérification de la physique. Chacune parle d'autre chose et surtout dans des buts différents. La torah, me semble-t-il, fait le récit de la création du monde dans le but de nous rassurer. Une manière de nous dire: tout ne va pas s'effondrer..le monde est ordonné et maman ne va pas tuer son bébé , le mettre au congélateur. Dieu n'est pas fou ! Rassurez-vous ! Il est bienveillant et libérez-vous de vos frayeurs et de vos craintes infondées. Vous êtes dans un milieu propice à votre épanouissement ! A vous de ne pas gácher ce paradis...je vais vous expliquer comment agir pour y parvenir et rester
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 13 Avril 2019 à 13:59
C'est la physique qui nous aurait donné des raisons de croire qu'à une certaine échelle, on peut se repręsenter le monde par le big bang. Peut-on dire que l'hypothése dans la torah serait vérifiée par la physique ? Non ! Car 1) la torah parle du tout ? Ou bien du monde observable ? Je tends à considérer que la torah parle de la totalité de ce qui existe sans commune mesure avec l'homme. L'homme est évidemment ce presque rien dans le Tout. ...mais comme dit Pascal; l'homme est un roseau pensant ( et la femme; un roseau dépensant ! ) non ! Ça ce n'est pas du Pascal ! Mais la torah n'est pas supposée formuler des hypothèses...mais la vérité. Quelle tuile lorsque la physique modifiera sa thèse du big bang ! (Qui n'est d'ailleurs pas une "création" mais un simple déploiement.). Quelle que soit la vérité, la proposition de la torah n'est pas tributaire de la vérité des hypothèses en voie de vérification de la physique. Chacune parle d'autre chose et surtout dans des buts différents. La torah, me semble-t-il, fait le récit de la création du monde dans le but de nous rassurer. Une manière de nous dire: tout ne va pas s'effondrer..le monde est ordonné et maman ne va pas tuer son bébé , le mettre au congélateur. Dieu n'est pas fou ! Rassurez-vous ! Il est bienveillant et libérez-vous de vos frayeurs et de vos craintes infondées. Vous êtes dans un milieu propice à votre épanouissement ! A vous de ne pas gácher ce paradis...je vais vous expliquer comment agir pour y parvenir et rester
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 13 Avril 2019 à 13:59
Laurent bonsoir,
Notre terre, dans ce vaste univers qui, par la chance de sa position vis à vis
du soleil a permis de voir la VIE prendre pied et de progresser jusqu'à l'arrivée
de l'homme.
Ce mystère de cette évolution est en train par la science d'exploser et on commence
à comprendre que nous sommes bien petit..
Si on considère que dans l'Univers il y a des milliers de galaxies et que dans chaque
galaxie il y a 200 milliards d'étoile et qu'autour de chaque étoile tourne des planètes
si on fait le calcul pour une seule galaxie on trouve un nombre tellement énorme que
je me sens dans un cheminement spirituel qui me laisse pantois.
Si seulement, un demi pour cent des planètes de notre galaxie sont habitables cela
en fait des centaines.
Ce que l'on nomme " le créateur " de cette vaste machinerie si complexe et fragile
par le nom de "D. ieu " je ne pense pas que nous juifs sommes les seuls à devoir
se prévaloir de sa bénédiction..
Nous avons apporter en son nom, que lui seul est unique ce qui laisse les chercheurs
du monde entier se heurter à ce qui nous dépasse.
L'évolution du Monde s'accélère et chaque jour apporte des données qui nous dévoilent
un fil de cette pelote de laine si épaisse que l'on est pas près d'en voir la fin.
Seul nos croyances nous permet de résister à la folie des hommes.
Envoyé par Yvan_001 - le Samedi 13 Avril 2019 à 19:17
Bonjour Yvan,
tu écris: "si on fait le calcul pour une seule galaxie on trouve un nombre tellement énorme que
je me sens dans un cheminement spirituel qui me laisse pantois."
Pourquoi mettre sur le même plan; la physique et la torah ? C'est plutôt la démarche de l'article qui ne me convainc pas. Qui pense sérieusement qu'une expérience de foi puisse être reproductible expérimentalement, vérifiable et que ce vécu prouve quoique ce soit ? pourquoi s'appuyer sur la physique pour prouver la véracité de la torah ? Cette démarche me paraît illégitime, infondée et source de mille confusions que j'ai tenté d'exposer. Un physicien chercheur peut avoir la foi, mais qui peut croire que la lecture de la torah le fasse avancer dans ses travaux ? Soyons sérieux un petit peu.. Dès que l'on se demande : que faire de la lecture de la torah ? plein de défis logiques s'imposent: exemple: Dieu connaît l'avenir, mais il a créé l'homme et la femme doués de libre arbitre. donc Dieu sait très bien ce que l'homme va faire de sa liberté . Qu'est-ce que tu fais avec ça ? L'homme se croit libre mais il ne l'est pas...mais pourquoi alors, avoir dit que dieu l'avait fait libre ? Si dieu a voulu créer un être libre; c'est pour se passer un bon film bien installé dans son salon, pour voir ce que sa créature allait faire de sa liberté. C'est évident ! Mais connaître l'avenir...quel ennui ! Raconte-lui la fin de l'histoire tant que tu y es, si tu veux lui gâcher sa soirée ! Un peu de sérieux; l'intérêt de
Envoyé par Laurent_064 - le Dimanche 14 Avril 2019 à 00:30
la torah; ce sont ses conseils de vie....comment concevoir le social, les relations à l'autre, à ses proches et tous les exercices pour aider à s'améliorer, etc. ....quant à la théorie du dieu unique; elle ne repose pas sur une sorte d'atomisme philosophique ou en physique, mais sur la comparaison de l'invention humaine et la création divine.
(Descartes cherchait des fondations solides pour bâtir une connaissance certaine dans tous les domaines, comme en mathématiques. Il commence par douter de tout et remarque que douter; c'est penser et remarque que pour penser; il faut être. Personne ne doute que c'est l'existence qui rend possible le reste, mais pour le démontrer; il faut partir du doute, de la pensée...d'où son:"je pense DONC je suis". Revenons à la torah. L'homme existe, le monde existe...mais tout cela aurait pu ne pas exister et si l'homme pense, a une conscience et invente, il ne le fait qu'à partir du monde qu'il observe et du monde qui le constitue qu'il est bien incapable de faire qu'ils existent. Donc Dieu est cet agent qui fait passer du rien au quelque chose qui rend tout le reste possible.Rien n'est possible sans ce quelque chose initial d'où le commencement avec Dieu qui créé à partir de rien. Comment imaginer commencement plus radical ? Nous , quand nous inventons, nous changeons ceci ou cela de place....mais il faut disposer de ceci et cela et l'espace pour rendre le mouvement possible . Dieu, lui a créé le "quelque chose". (dont la science cherche à
Envoyé par Laurent_064 - le Dimanche 14 Avril 2019 à 01:02
déterminer les caractéristiques...avec quoi ça fonctionne etc.)

Einstein disait: si je n'avais pas fait de la physique; j'aurais fait de la plomberie.
C'était une manière de parler de la façon dont il concevait son travail.
Mais pour finir: pourquoi le monothéisme ?
Descartes a essayé de bâtir une connaissance certaine comme en mathématiques.
Pour cela; il a fait le vide...douter de tout...et puis il remarque que pour douter; il faut penser,
mais pour penser, il faut être. voilà les fondations d'une connaissance qu'il cherchait.
Tout le monde sait que notre existence précède notre faculté de penser et de tout mettre en doute, mais pour connaître; il faut démontrer et il faut partir du doute pour atteindre une certitude en droit. "Je pense DONC je suis". Là est la démonstration
C'est que le judaïsme a essayé de penser le commencement, avant Descartes.
Il a essayé de penser le commencement . (c'est pas rien savoir comment commencer !)
Le monothéisme repose me semble-t-il sur la comparaison entre l'invention de l'homme
et la création de Dieu.
L'homme invente en déplaçant ceci ou cela....mais il faut bien que l'homme existe, que ceci et cela existent et que le monde existe et l'espace pour que le mouvement puisse avoir lieu.
Le judaïsme tente de tout expliquer, et il part de ce moment où rien n'existe.
La diversité du monde n'a pas besoin d'une multiplicité de dieux pour expliquer
la diversité des choses ou des sentiments ou des forces.
Ce que le judaïsme fait c'est qu'il pense ce qui fait qu'au lieu de rien, "quelque chose" existe.
.diversité va procéder.)
Dieu nous fait passer du rien au tout....mais ce tout a un commencement et une fin.
On peut considérer, en raison de la difficulté de penser la création à partir de rien; que le tout c'est le donné de toute éternité, sans commencement ni fin. C'est le constat: "il y a".
Mais le judaïsme; c'est la tentative de raconter une histoire depuis le début.
L'homme invente utilise ce qui existe, mais Dieu fait que quelque chose existe...ceci, cela et
l'homme et l'espace pour que le mouvement puisse avoir lieu.
Et tout cela existe parce qu'il a fallu passer de rien à quelque chose. C'est Dieu qui effectue l'opération.

La théorie du donné qui existe de toute éternité sans début ni fin ne nécessite pas l'intervention d'un dieu créateur.
C'est la théorie de Spinoza pour qui Dieu est la nature.
Si bien que pour lui, quand l'homme découvre une loi de la nature; il se met au niveau de dieu.
Il connaît de la même manière que dieu connaît. Sauf que dieu connaît tout et l'homme n'a accès qu'à l'espace, la matière , par la pensée.
Dans la torah, Dieu est au-dessus de la nature.
Personnellement, je suis incapable d'en juger
Kant estimait les affirmations de la métaphysique, indécidables.
Je ne peux pas plus imaginer un monde fini qu'infini, qui ait un début, une fin qu'un monde
existant depuis toujours...infini dans l'espace et dans le temps ....mais ce n'est pas grave, car je considère la torah comme un ensemble de conseils pour vivre, sans perdre le paradis .
...des conseils de vie en société, en famille, avec ses enfants , ses parents...etc.
comment s'alimenter sans risquer l'empoisonnement (le porc étant une viande
très vite putrescible etc. il n'y avait pas les conditions d'hygiène d'aujourd'hui)
Les religieux qui veillent aux règles d'une bonne alimentation devraient se faire biochimistes
car nous avons besoin de savoir quoi manger ou non, comment, quand mais avec de nouveaux aliments, et avec des aliments, naguère interdits, qui aujourd'hui sont sains.
idem pour les règles d'abattage, si on peut limiter encore mieux la souffrance animale...
J'aime le judaïsme parce que sur presque tous les points, il a proposé les meilleures solutions
mais il doit rester au meilleur niveau et pour cela, savoir se remettre en cause. Les religieux ont une fonction de conservation mais aussi d'innovation pour offrir les meilleurs conseils.
Ce n'est pas l'intelligence qui manque au peuple juif. J'ai confiance
(même si, malheureusement, c'est souvent, trop facile de faire mieux que les autres.
Il ne faut pas se contenter de faire moins pire que les autres. Il y a, par exemple trop
d'inégalités. Le bonheur doit rester possible pour tous.)

Bonne nuit Yvan, cordialement
Envoyé par Laurent_064 - le Dimanche 14 Avril 2019 à 03:06
Shalom Laurent :
Je m'aperçois que tu ne fais point Chabbat ?

- *** Souviens-toi du jour du Chabbat pour le sanctifier. Durant six jours tu travailleras, et tu auras fait tout ton travail ; et le septième jour c’est le Chabbat pour l***’É.ternel*** ton ***D.ieu*** : tu ne feras aucun travail, toi, et ton fils et ta fille, ton esclave mâle ou femelle, ton bétail, et l’étranger qui est dans tes murs. Car en six jours l’***É.ternel*** a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu'ils renferment, et il s’est reposé le septième jour; c’est pourquoi l’***É.ternel**** a béni le jour du Chabbat et l’a sanctifié.***

? זה אחד המצוות העיקריות

Yirmeyah
Envoyé par ירמיהו - le Dimanche 14 Avril 2019 à 09:46
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 16 minutes